Di Maria Oyongo
Di Maria se défait du marquage d'Oyongo | FRANCK FIFE / AFP

Ligue 1 : Le PSG euphorique face à Montpellier

Publié le , modifié le

Le Paris Saint-Germain a largement battu Montpellier (5-1) lors d'un match en retard comptant pour la 17e journée de Ligue 1. Grâce à ce succès, les partenaires de Mbappé possèdent désormais 15 points d'avance sur leur dauphin lillois en tête du championnat.

C'est ce qui s'appelle être en réussite. Après la démonstration en Ligue des Champions face à Manchester United, le Paris Saint-Germain en a passé cinq à Montpellier, pourtant 6e de Ligue 1 et qui restait sur 6 matchs sans défaite... Signe de cette réussite, 3 des 5 buts parisiens ont résulté de frappes détournées par les défenseurs héraultais. 

Alors que les médias spécialisés annonçaient un turn over conséquent du côté des héros de Manchester, Thomas Tuchel prenait le contre-pied en alignant de nombreux cadres (Mbappé, Marquinhos, Verratti, Di Maria...) au coup d'envoi. Mêmes joueurs mais pourtant pas la même solidité que face aux Red Devils... La défense parisienne, peut-être émoussée, laissait en effet de nombreux espaces dans lesquelles les Montpelliérains s’engouffraient sans complexe. Skuletic contraignait ainsi Buffon à se coucher très vite sur une frappe rasante (8e) mais la riposte du PSG était implacable. 

Sur un centre parfait de Daniel Alves, le revenant Layvin Kurzawa, première titularisation cette saison, coupait la trajectoire d'un coup de tête tranchant (1-0, 13e). Une belle manière de signer son retour pour le défenseur latéral mais sa joie était gâchée quelques minutes plus tard par l'égalisation héraultaise. Un coup-franc astucieusement tiré par Mollet surprenait Buffon, le gardien transalpin détournant le tir à l'intérieur de sa ligne de but (1-1, 31e) !

Di Maria fait basculer le match

En termes de coups de pieds arrêtés, Paris a, là aussi, du répondant. Alors que les partenaires de Marquinhos se faisaient dangereusement ballotter, ils reprenaient l'avantage juste avant la pause grâce à un coup-franc magistral en pleine lucarne d'Angel Di Maria (2-1, 45e). Ce coup du sort, et de génie, allait être le tournant de la rencontre car dès la reprise, les hommes de Tuchel allaient s'envoler. 

Preuve de leur réussite actuelle, les Parisiens inscrivaient trois buts sur trois tirs déviés dans leur propres filets par les défenseurs. Skuletic déviait une tête de Nkunku (73e), puis c'était le malheureux Hilton qui, par deux fois, trompait son gardien sur des tentatives de Mbappé (78e, 79e). Sur ces deux buts, seul le premier était comptabilisé en c.s.c, le second étant attribué à l'attaquant international français encore époustouflant ce mercredi soir. Avec sa 13e victoire en autant de matches de championnat à domicile, le leader parisien (65 pts) compte désormais 15 longueurs d'avance sur son dauphin, Lille. Sans compter que Tuchel et ses hommes ont encore un match en retard...