Ligue 1 : le Paris Saint-Germain sombre totalement à Monaco

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Le PSG a sombré sur la pelouse de Monaco
Le PSG a sombré sur la pelouse de Monaco | VALERY HACHE / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Alors qu’il menait de deux buts à la mi-temps sur la pelouse de l’AS Monaco, le Paris Saint-Germain a totalement sombré en seconde période en Principauté pour sa troisième défaite de la saison (2-3). Les Parisiens ont encaissé trois buts et ont terminé la rencontre à dix suite à une superbe réaction des joueurs monégasques, et préparent de la pire des manières le match à venir contre Leipzig en Ligue des champions.

Tout avait pourtant si bien commencé. À 21h45, Thomas Tuchel pouvait se frotter les mains : son équipe menait 2-0 sur la pelouse de l’AS Monaco, semblait bien partie pour remporter un neuvième match consécutif en Ligue 1, et l’entraîneur allemand pouvait gérer à son aise son effectif avant l’un des matches - déjà - les plus importants de la saison mardi en Ligue des champions face à Leipzig.

Profitant des largesses défensives de l’ASM, qui a tendance à défendre haut, trop haut, le PSG avait ouvert le score en première période sur une accélération fulgurante de Kylian Mbappé, bien servi dans la profondeur par Angel Di Maria (25e). Le prodige parisien doublait la mise une dizaine de minutes plus tard sur penalty suite à une faute dans la surface de Zaydou Youssouf sur Rafinha (37e). Les huitième et neuvième buts de Mbappé cette saison en Ligue 1, ancien pensionnaire du Rocher qui a bel et bien un cœur de pierre lorsqu’il s’agit d’affronter son club formateur, lui permettent de reprendre la tête du classement des buteurs.

La réaction d'orgueil de l'ASM

Avec du recul, le PSG peut regretter les dix dernières minutes de la première période : Moise Kean (39e) puis Mbappé (44e) ont vu leur but refusé, puis le coup de tête de l’attaquant italien a frappé la transversale de Vito Mannone (44e). Des regrets puisque les Monégasques sont revenus déchaînés des vestiaires. Électrisés par leur entraîneur Niko Kovac, qui a effectué des changements payants à la mi-temps, les joueurs du Rocher ont totalement renversé la rencontre en seconde période.

En repassant à trois milieux de terrain et avec les excellentes entrées de Caio Henrique et Cesc Fabregas, Monaco a trouvé plus de stabilité tout en faisant mal, très mal, à la défense parisienne. Cinq minutes seulement après la reprise, Kevin Volland a réduit le score suite à un beau mouvement mené par Gelson Martins (52e). Une dizaine de minutes plus tard, c’est Fabregas qui servait l’attaquant allemand pour égaliser dans cette rencontre devenue folle (65e).

L'erreur grossière de Diallo

Et comme la soirée n’était pas assez cauchemardesque pour les Parisiens, Abdou Diallo a décidé d’y aller de son erreur à dix minutes du terme de la rencontre. Suite à un contrôle totalement raté, le défenseur parisien a vu Volland revenir dans ses pieds avant de le faucher dans la surface de réparation. Un penalty transformé par Fabregas (84e) qui permettait aux Monégasques de rêver d'une victoire tant attendue.

à voir aussi Ligue 1 : revivez la victoire de Monaco contre le PSG Ligue 1 : revivez la victoire de Monaco contre le PSG

Ces derniers n’ont que peu tremblé en fin de match et mettent fin à une série de douze matches sans victoire face au PSG. L’AS Monaco en profite même pour monter provisoirement à la 2e place du classement. Paris, de son côté, concède sa troisième défaite de la saison mais est assuré de rester leader à l’issue de cette 11e journée. L’un des seuls points positifs de la soirée pour le club de la capitale, qui va se présenter avec quelques doutes en plus face à Leipzig, mardi en Ligue des champions.