Di Maria, Ibrahimovic et Aurier célèbrent le but contre Lyon 13122015
Angel Di Maria vient féliciter Zlatan Ibrahimovic, auteur d'un doublé, en compagnie de Serge Aurier | FRANCK FIFE / AFP

Ligue 1 - Le Paris-Saint-Germain écrase l'Olympique Lyonnais

Publié le , modifié le

Paris déroule et Paris poursuit son raid solitaire en tête de la Ligue 1. En clôture de la 18e journée, le PSG, au Parc des Princes, a dominé largement l'Olympique Lyonnais (5-1). Très rapidement mis sur orbite grâce à Zlatan et Aurier, mais surtout porté par un Di Maria de gala, le Paris-Saint-Germain a déroulé malgré une nouvelle bourde de Kevin Trapp (2-1, 24e). Si les hommes de Laurent Blanc, avec 17 points d'avance sur Angers deuxième, s'envolent, l'OL coule un peu plus avec cette quatrième défaite en cinq matches.

Le contexte de la rencontre ne souriait pas vraiment à l'OL. Face à un véritable bulldozer en Ligue 1 (14 victoires pour 3 nuls pour le PSG), les Lyonnais, qui n'ont plus gagné en championnat depuis le 8 novembre dernier contre Saint-Etienne (3-0), étaient prévenus : il fallait sortir une immense prestation pour espérer repartir du Parc des Princes avec un point au moins... Mais les doutes qui entourent la formation rhodanienne actuellement se sont une nouvelle fois ressentis rapidement face à un leader qui n'a pas fait dans le social. Bien au contraire.

Di Maria, la classe et la clairvoyance

Incontestablement, cette confrontation entre Parisiens et Lyonnais a permis de mettre en lumière un joueur en particulier. Après quelques secondes sur le gazon, Angel Di Maria s'est illustré pour montrer à tout le monde quel joueur de grande classe il était. Sur une première (4e) puis une seconde (8e) ouverture de génie, l'Argentin posait les bases rapidement en créant la panique au sein de la défense lyonnaise. Alors ironie du sort, sur l'ouverture du score parisienne (11e), Di Maria n'était pas impliqué. Mais ensuite, ce fut un vrai festival. Excentré à 20m sur la gauche, l'ancien joueur du Real Madrid adressait un premier caviar sur coup franc pour la tête à bout portant d'Aurier (2-0, 17e). Après la pause, et jusqu'à la fin, il se régalait encore sur deux nouvelles passes décisives, pour Cavani (61e, 3-1) et Lucas (90+1, 5-1). Bref, ce soir, Di Maria a survolé et montré qu'il était bel et bien ce joueur exceptionnel que tout le monde, à Paris, attendait...

Vidéo (Stade 2) : Angel Di Maria, à coeur ouvert

Trapp s'illustre... Sur une nouvelle bourde !

La soirée pour Paris aurait pu être parfaite. On pourrait presque affirmer qu'elle l'est d'ailleurs. Mais malheureusement pour Laurent Blanc et ses joueurs, un homme s'est encore illustré. Dans la pire des situations. 24e minute de jeu, l'OL, sur sa première et unique action de la première période, réduisait le score grâce à Jordan Ferri. Non, surtout grâce à Kevin Trapp ! Le portier allemand, pour la quatrième fois de la saison, était fautif d'une nouvelle "bourde" particulièrement grossière (après les deux contre Bordeaux et celle contre le Real en C1). Une action qui relancera sans aucun doute la polémique mettant en cause la mise à l'écart de Salvatore Sirigu...

Quoiqu'il en soit, le PSG confirme qu'il domine outrageusement la Ligue 1 en comptant 17 points d'avance sur Angers et Monaco. Pour Lyon, la situation est beaucoup plus délicate. La crise est de plus en plus profonde avec cette quatrième défaite en cinq matches de championnat et le podium pointe désormais à cinq points...