Ligue 1 : le Paris Saint-Germain domine Rennes et consolide sa place de leader

Publié le , modifié le

Auteur·e : Théo Gicquel
Angel Di Maria a inscrit un doublé face à Rennes.
Angel Di Maria a inscrit un doublé face à Rennes. | FRANCK FIFE / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Notamment privé de Neymar et Kylian Mbappé, le Paris Saint-Germain s’en est remis à ses hommes forts Moise Kean et surtout Angel Di Maria, impliqué sur tous les buts, pour dominer une pâle équipe de Rennes (3-0), samedi lors du choc de la 10e journée de Ligue 1 au Parc des Princes. Le PSG conforte sa place de leader au classement, mais a de nouveau perdu plusieurs joueurs sur blessure.

Ce sont de ces victoires qui vous laissent forcément un arrière-goût de frustration. Samedi, le Paris Saint-Germain s’est imposé sans trembler au Parc des Princes face au Stade Rennais (3-0) grâce à des buts rapides de Moise Kean et Angel Di Maria, avant que l’Argentin n’alourdisse le score en seconde période. Mais avec quatre nouveaux joueurs touchés pendant la rencontre, il voit son infirmerie continuer à se remplir dangereusement.

Le PSG peut s’en remettre à Di Maria

Côté positif, les Parisiens, malgré leurs nombreux absents, se sont montrés efficaces et surtout appliqués pour se rendre le match facile en marquant deux buts dans les vingt premières minutes. Le premier consécutif à une récupération très haute sur une mauvaise relance d’Alfred Gomis, obligeant James Léa-Siliki à se précipiter. Angel Di Maria traîne et contre la balle sur Moise Kean qui ajuste facilement Gomis (1-0, 11e). Le deuxième à la suite d’un bel enchaînement entre Kean, Paredes et Herrera conclu par un subtil lob de Di Maria (2-0, 21e). 

L’Argentin s’est même fendu d’un doublé sur une frappe légèrement détournée par Damien Da Silva en seconde période (3-0, 73e). Seul rescapé des "Quatre Fantastiques", Di Maria a encore une fois montré que Paris pouvait compter sur lui. De quoi faire souffler un peu Thomas Tuchel, dans l’œil du cyclone après la catastrophe face à Leipzig, et de quoi conforter sa place de leader au classement de la Ligue 1 face à un adversaire direct.

Kehrer, Gueye, Florenzi et Kean sortent sur blessure

Côté négatif, et c’est une litanie pour Paris, trois joueurs sont encore sortis prématurément sur blessure : Idrissa Gueye, Thilo KehrerAlessandro Florenzi, titularisé ailier droit samedi soir, et finalement le buteur Moise Kean, sorti en boitant à l'heure de jeu. Les deux premiers, touchés musculairement, sont sortis en première période, alors que l’Italien a cédé sa place au retour des vestiaires. De nouvelles déconvenues pour les Parisiens, qui comptent désormais douze blessés dans leur effectif. Et c’est toutes les lignes qui sont touchées : Kimpembe ou Bernat en défense, Verratti et Gueye au milieu, et bien sûr Neymar et Mbappé en attaque.

Rennes n’y arrive plus

Le battu du jour n’a lui actuellement plus grand chose de l’équipe séduisante du début de saison. Jérémy Doku a encore remué entre les lignes, mais son imprécision comme celle de Serhou Guirassy a été criante. Derrière, la défense a encore montré ses limites lorsque l’adversaire accélère. La charnière Da Silva-Aguerd a été prise en défaut, et Gomis n’a pas été rassurant au pied. "On s’est mis en danger tout seul, il ne faut pas prendre de risques, encore plus face à cette équipe-là", pestait le capitaine rennais à la mi-temps. Rennes n’a réalisé qu’un seul "clean sheet" cette saison en Ligue 1, face à Saint-Etienne le 26 septembre. Enfin, les Bretons n’ont gagné qu’un seul de leurs sept derniers matches, et sont désormais relégués à six points du PSG.