Ligue 1 : le LOSC, séduisant, s'amuse face à Lorient et se rapproche du PSG

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Les Lillois ont retrouvé la victoire après trois matches sans succès
Les Lillois ont retrouvé la victoire après trois matches sans succès | DENIS CHARLET / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Ultra-dominateur face à Lorient, le LOSC s’est largement imposé à domicile au Stade Pierre-Mauroy ce dimanche soir lors du match de clôture de la 11e journée de Ligue 1 (4-0). Grâce à des attaquants déchaînés, les Lillois ont fait exploser les Merlus et retrouvent la victoire après trois matches sans succès. Le LOSC reprend sa 2e place aux Lyonnais et revient à deux points du leader parisien.

Après l’interview de Christophe Galtier accordée cette semaine à L’Équipe dans laquelle il déplorait l’absence prolongée du conseiller du président Luis Campos, les joueurs du LOSC se savaient scrutés de près pour le match de clôture de la 11e journée de Ligue 1, contre le FC Lorient. Alors que la défection de Campos depuis plusieurs mois et la sortie médiatique de l’entraîneur lillois avaient de quoi les faire douter, les joueurs du LOSC ont semblé imperturbables au Stade Pierre-Mauroy ce dimanche soir.

à voir aussi Ligue 1 : revivez la balade de Lille contre Lorient Ligue 1 : revivez la balade de Lille contre Lorient

Pire, pour les Lorientais, ils ont semblé en furie. Les Merlus ont en effet vu déferler sur eux les attaquants lillois, frustrés par trois derniers matches de championnat sans victoire pour le LOSC. Durant quasiment l’intégralité de la rencontre, les joueurs de Galtier ont donc effectué le siège des buts lorientais, pour se créer de nombreuses occasions. Symbole de cette outrageuse domination ? Les 18 tirs lillois en première mi-temps, un record pour une équipe de Ligue 1 cette saison.

Nardi avait retardé l'échéance

Pourtant, les Lillois n’ont trouvé l’ouverture qu’au bout d’une demi-heure de jeu. Si les Merlus n’avaient pas pris l’eau jusque-là, ce fut en grande partie grâce à leur gardien, Paul Nardi. Le portier de 26 ans a multiplié les interventions décisives, devant Jonathan Bamba (5e), Jonathan David (16e, 22e) ou encore Domagoj Bradaric (44e). Mais les vagues successives et une superbe inspiration de Bamba ont fini par faire céder la digue de Lorient.

L’ailier et meilleur passeur du LOSC cette saison a parfaitement trouvé Yusuf Yazici dans la surface pour le premier but de la rencontre sur lequel Nardi était cette fois impuissant (29e). Bien aidés par le bon travail au milieu de terrain de Benjamin André et Xeka, les attaquants lillois se sont régalés, en proposant constamment des solutions entre les lignes. En l’absence de joueurs essentiels (Renato Sanches, José Fonte, Zeki Celik, Reinildo) et notamment de leur meilleur buteur (Burak Yilmaz), les Lillois n’ont pas tremblé. Loin de là. Et ont remis au supplice les Lorientais au retour des vestiaires, inscrivant deux buts coup sur coup, avec le doublé de l'époustouflant Yazici sur une passe de David (52e) avant que le Turc ne délivre un ballon parfait pour Luiz Araujo (57e).

La délivrance pour David

Avant de maîtriser les vingt dernières minutes de la rencontre, tout en exposant la profondeur de son banc avec les entrées successives de Boubakary SoumaréJonathan Ikoné, Timothy Weah et Isaac Lihadji, ce dernier passant tout proche d'inscrire le quatrième but lillois devant Nardi (84e). C'est finalement David, très bon tout le match et qui n'avait pas marqué jusque-là cette saison, qui a crucifié les Lorientais en toute fin de match (89e) après avoir trouvé le poteau en première période (43e).

Finalement, les Merlus ne se seront créés qu’une seule occasion par Yoane Wissa en toute fin de première période (45e). Mais lorsqu’il le fallut, les défenseurs lillois, et Mike Maignan sur cette occasion, ont répondu présents. Avec cette prestation aboutie avant son match retour face à l’AC Milan en Ligue Europa jeudi, le LOSC confirme son statut de rival le plus sérieux du Paris Saint-Germain cette saison. Les Lillois se sont même rapprochés des Parisiens à l’issue de cette 11e journée. Les Nordistes, 2e de Ligue 1, ne comptent plus que deux points de retard sur le PSG au classement.