Gérard Lopez

Ligue 1 : Le LOSC doit retrouver un cap

Publié le , modifié le

Deuxième épisode de notre série consacrée aux clubs de Ligue 1. L’année galère du LOSC n’est pas terminée. Le club nordiste a promis à la DNCG de vendre pour au moins 90M€ avant le 1er septembre. Si le fait d’avoir rebâti quasi entièrement son effectif l’été dernier a sans doute joué un rôle dans les péripéties récentes, pas de répit pour le 17e du championnat. Avant de trouver ne serait-ce qu’un semblant de stabilité, Lille devra survivre au dégraissage.

Les Dogues ont pour le moment engrangé 35 millions d’euros grâce aux ventes de Bissouma (16M€), Amadou (14M€), Eder (3M€) et Sliti (2M€) soit seulement un peu plus du tiers du montant demandé. Luis Campos, qui s’était fait discret dans l’ombre de Bielsa, a fait plus que reprendre les choses en main. L’influent direct sportif portugais est en train de faire un grand ménage loin d’être terminé. “Personne n’est intransférable”, a-t-il concédé dans les colonnes de L’Equipe

Même le meilleur buteur du club la saison passée, Nicolas Pépé (13 buts), n’est pas certain de continuer son aventure dans le Nord alors qu’il “espère continuer sa progression”. Kevin Malcuit est courtisé par Naples... Difficile donc ne serait-ce que d’imaginer le onze-type aligné par Christophe Galtier lors de la première journée face à Rennes.

Luis Campos : "Personne n'est intransférable"

Seule certitude, les recrues estivales ne quitteront pas le club. Loïc Rémy (31 ans) et José Fonte (34 ans) ont été achetés pour former la “colonne vertébrale” de l’équipe, dixit Campos. Il fallait surtout injecter un peu d’expérience dans le groupe le plus jeune de Ligue 1. Dites-vous bien que ces deux arrivants sont les deux joueurs les plus vieux du groupe. Le troisième joueur le plus âgé est le néo-capitaine Adama Soumaoro, du haut de ses 26 ans… 

Lille n’a pas non plus renoncé à attirer des jeunes talents. Les jeux Jonathan, Ikoné et Bamba, sont venus grossir les rangs sur les flancs de l’attaque. Ajoutez à cela deux autres jeunes, Celik et Zekaj, pas forcément destinés à être titulaires, et le retour de prêt de Xeka, qui a 18 mois de Ligue 1 dans sa valise.

4 ou 5 départs pour 2 ou 3 arrivées

La politique du tout aux jeunes a laissé place à la recherche d’un équilibre sans toutefois rompre avec la recherche de pépites. On recherche la stabilité avant même d’évoquer les objectifs. La saison dernière, le LOSC a passé 23 journées sur 38 dans la zone rouge. Mais pour le président du club, Gérard Lopez, l'équipe est déjà "beaucoup plus équilibrée et expérimentée que celle de l'an passé".

Le Luxembourgeois "aborde la saison à venir beaucoup plus sereinement" mais beaucoup de mouvements sont encore à prévoir. "D'ici fin août, il devrait y avoir quatre ou cinq départs et encore deux ou trois renforts", annonce l'homme d'affaires.

Andréa La Perna @A_LaPerna