Ligue 1 : le FC Nantes dispose facilement des Verts dans un Chaudron éteint

Publié le , modifié le

Auteur·e : Guillaume Poisson
Les Verts tombent dans un Chaudron éteint

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Dans un stade Geoffroy-Guichard vide, le FC Nantes a facilement disposé de Stéphanois amorphes (2-0). Mehdi Abeid et Ludovic Blas se sont chargés de concrétiser une domination qui s'est affirmée au fil des minutes. Nantes se donne ainsi un peu d'air après une série de matches moyens, tandis que l'AS Saint-Etienne s'enfonce dans le doute.

Les Verts n'aiment pas le silence. Habitués à être portés par leurs supporters dans leur stade, les Stéphanois sont apparus empruntés pour ce match joué à huis-clos contre Nantes (5e). Malgré une entame de match encourageante, les hommes de Claude Puel ont peu à peu montré leur plus mauvais visage, fait de pertes de balles et d'approximations techniques. À l'inverse, le FC Nantes, sans être brillant, a concrétisé sa domination par l'intermédiaire de Mehdi Abeid (23e) et Ludovic Blas (48e). 

Déprimant huis-clos

Le huis clos infligé par la LFP à Saint-Etienne, à la suite de l'utilisation d'engins pyrotechniques lors de leur dernier match face au PSG, n'a vraiment pas aidé les 22 acteurs à jouer un football champagne. Loin de là. Entre deux engueulades d'entraîneurs, trois hurlements de joueurs taclés, et quelques coups de sifflets stridents de l'arbitre de la rencontre, il était aussi compliqué de se sentir complètement impliqué. Dans cette situation, le plus grand défi est pour l'équipe hôte, qui doit passer outre l'absence de son douzième homme.

Au cours des dix premières minutes, Saint-Etienne y est parvenu. Wahbi Kazhri (5', 9') et Riyad Boudebouz (3') se sont même dangereusement rapprochés du but d'Alban Laffont. Mais ce fut tout. Le FC Nantes a ensuite peu à peu repris la main, sans jamais reprendre la possession (41% sur l'ensemble du match). Les occasions ont été nantaises : Arnaud Nordin dès la 8e minute, puis Mehdi Abeid à la 23e qui, en renard des surfaces, a repris un ballon mal dégagé par Franck Honorat

Saint-Etienne sans réponse

La deuxième mi-temps de l'AS Saint-Etienne n'a pas été plus glorieuse. Trois minutes après le retour des vestiaires, Ludovic Blas a éteint toute potentielle velléité chez les Verts en crucifiant Stéphane Ruffier après une action collective de grande qualité du FC Nantes. 2-0. Un stade vide. Température : 6°. Les hommes de Claude Puel n'ont pas eu l'énergie suffisante pour surmonter tous ces éléments, et deux buts de retard. Les rares occasions supplémentaires ont été du fait du visiteur.

Avec cette défaite, l'AS Saint-Etienne s'enfonce dans une nouvelle crise, après celle de l'automne dernier qui avait abouti au limogeage de Ghislain Printant. Désormais, Claude Puel devra trouver l'équation qui permettra à son équipe de profiter d'un tableau encore miraculeusement dense (Saint-Étienne est provisoirement 15e à seulement 5 points du 6e, Montpellier). Le FC Nantes, lui, est plus que jamais à la lutte pour le podium.