Ricardo
Ricardo de retour à Bordeaux. | Daniel Vorley / AGIF

Ligue 1 : le Brésilien Ricardo nommé manager général de Bordeaux

Publié le , modifié le

Le Brésilien Ricardo, libéré de son poste de directeur sportif du club de Santos, a été nommé mercredi manager général de Bordeaux, a annoncé le club de Ligue 1. Ricardo, 53 ans, qui a déjà dirigé Bordeaux de 2005-2007 (2e en 2006, victoire en Coupe de la Ligue en 2007), aura pour adjoints Eric Bedouet, qui assurait l'intérim ces trois dernières semaines, et Patrick Colleter, son ancien coéquipier au Paris SG.

Le nom du technicien brésilien de 53 ans, circulait avec insistance depuis cinq jours après l'échec de la venue de Thierry Henry qui a, depuis, été promu premier adjoint du sélectionneur de la Belgique, l'Espagnol Roberto Martinez. L'officialisation du retour de Ricardo en Gironde a tardé, le temps qu'il se libère du contrat qui le liait jusqu'en juin prochain avec le club pauliste.  Ces dernières heures, le président de Santos José Carlos Peres, en difficulté en interne dans son club, a tenté en vain de négocier une indemnité de départ, estimée entre 150.000 et 300.000 euros selon plusieurs sources brésiliennes, que les Girondins ont refusé de payer. Malgré les 278 matches qu'il a déjà dirigés à la tête d'équipes de L1 de 1996 à 2009, le Brésilien ne dispose pas des diplômes requis par la Ligue de football professionnel (LFP) pour entraîner en France et a donc été engagé comme manager général.
 

Un trio pour officier

Ricardo aura comme entraîneur principal Éric Bedouet, qui a assuré l'intérim depuis l'éviction de l'Uruguayen Gustavo Poyet, et l'ancien défenseur Patrick Colleter, qui travaillait déjà avec lui lors de son premier passage au Haillan, ainsi qu'à Monaco jusqu'en 2009.  Ce trio a déjà fonctionné ensemble en 2005, au sortir d'une saison girondine pénible conclue à la 15e place. En deux saisons, il a permis à Bordeaux de retrouver une grosse assise défensive et des résultats - 2e derrière Lyon en 2006, victoire en Coupe de la Ligue en 2007 - socles du titre de champion de France obtenu en 2009 par son successeur Laurent Blanc. 
 

AFP