Ligue 1 : L'arbitre Tony Chapron suspendu trois mois ferme

Ligue 1 : L'arbitre Tony Chapron suspendu trois mois ferme

Publié le , modifié le

Son geste avait enflammé les réseaux sociaux et fait la Une de la presse sportive européenne. L'arbitre Tony Chapron, au coeur de la tourmente pour avoir taclé un joueur lors de Nantes-PSG, a été finalement sanctionné de trois mois de suspension ferme, plus trois mois avec sursis, a annoncé jeudi soir la Ligue de football professionnel.

Avant le verdict, l'arbitre de 45 ans avait été auditionné pendant près de deux heures devant la commission de discipline pour expliquer son geste; "Les débats se sont déroulés de manière sereine, ce qui contraste avec l'emballement, voire le lynchage médiatique. M. Chapron a confirmé la version donnée depuis le début, à savoir un mauvais réflexe", a expliqué son avocat, Me Samuel Chevret.

Attaqué mais aussi défendu

Dans le milieu du foot, c'est peu dire que le geste de Chapron avait fait réagir. "Je sais que c'est très difficile d'arbitrer, mais il faut qu'il se remette en question de temps en temps parce que si nous on fait ça, on prend dix matches" de suspension, avait lâché le milieu de terrain nantais Valentin Rongier. Même le champion du monde espagnol Iker Casillas y était allé de son tweet: "Pour moi, c'est agression et rouge. Minimum trois matches!". "C'est un geste lunaire. Je n'avais jamais vu ça", avait concédé l'ancien arbitre Bruno Derrien, en souhaitant tout de même à son collègue de retrouver la Ligue 1, pour tourner la page. 

Dans le football français, plusieurs entraîneurs ou dirigeants avaient toutefois pris sa défense, jusqu'au président de la Fédération Noël Le Graët: "C'est quelqu'un qui a rempli une belle mission. Il fait une petite faute, qu'il reconnaît évidemment. Il n'y a pas de quoi non plus l'assassiner à ce point, c'est quelqu'un de très respectable.

Les faits remontent au 14 janvier, dans les dernières secondes du match Nantes-PSG (0-1), comptant pour la 20e journée. M. Chapron se rend coupable d'un croche-patte sur le Nantais Diego Carlos qui l'avait involontairement fait tomber. Dans la foulée, l'arbitre sort un deuxième carton jaune contre le défenseur, synonyme d'exclusion. Le lendemain, l'arbitre est suspendu jusqu'à nouvel ordre par la direction technique de l'arbitrage, dans l'attente de son passage devant la commission de discipline de la Ligue. Depuis, il a présenté ses "excuses" au joueur en évoquant un "geste maladroit" et "inapproprié", tandis que le carton rouge était annulé.
 

France tv sport @francetvsport