Ligue 1 : Kylian Mbappé, une sortie en clair-obscur face à Nantes

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Mbappé a marqué son 7e but de la saison en Ligue 1
Mbappé a marqué son 7e but de la saison en Ligue 1 | Sebastien SALOM-GOMIS / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Impliqué sur deux des trois buts du Paris Saint-Germain ce samedi soir sur la pelouse du FC Nantes (3-0), Kylian Mbappé a confirmé qu’il sera l’homme fort du club de la capitale en l’absence de Neymar jusqu’à la fin du mois de novembre. Mais l’attaquant parisien a vécu une soirée en demi-teinte, avec une première période ratée, avant de se rattraper en deuxième mi-temps pour offrir la victoire aux siens.

Ce samedi soir à la Beaujoire, Kylian Mbappé aura vécu deux mi-temps bien distinctes. Une seconde, au cours de laquelle l’attaquant parisien aura délivré une passe décisive et inscrit un but pour offrir la victoire au Paris Saint-Germain sur la pelouse du FC Nantes (3-0). Et une première période pendant laquelle il aura tout raté, ou presque, et à l’issue de laquelle il aura été convoqué dans le vestiaire de l’arbitre.

Exaspéré par sa prestation lors des 45 premières minutes, et par la décision de l’arbitre Hakim Ben El Hadj de ne pas siffler penalty à quelques secondes de la mi-temps alors qu’il tombait seul dans la surface de réparation nantaise, Mbappé lâchait un "c’est toujours pareil. Tous les ans c'est pareil. Ils viennent nous mentir à chaque fois", à l’attention du corps arbitral. Convoqué aux côtés de son directeur sportif Leonardo et de son capitaine Marquinhos, Mbappé a donc passé quelques dizaines de secondes à la mi-temps dans le vestiaire de l’arbitre.

à voir aussi Ligue 1 : revivez la 7e victoire consécutive du Paris Saint-Germain, sur la pelouse du FC Nantes Ligue 1 : revivez la 7e victoire consécutive du Paris Saint-Germain, sur la pelouse du FC Nantes

Une réunion qui n’aura manifestement pas perturbé le génie parisien. Pire, pour les Nantais, cet entretien destiné à calmer Mbappé l’aura galvanisé. Jusque-là, les Canaris s’en étaient bien sortis en constatant la maladresse du champion du monde 2018, capable du meilleur comme du pire ces dernières semaines. Aligné sur le côté gauche de l’attaque parisienne, Mbappé a provoqué, comme souvent, sans réellement trouver la faille, à l’image d'une série de passements de jambe stériles.

"Faire briller les autres, c'est important"

Surtout, l’attaquant de 21 ans s’est montré particulièrement malheureux devant le but. Bien servi une première fois par Idrissa Gueye, Mbappé n’a pas réussi à ajuster sa reprise - car gêné par Pablo Sarabia (26e). Le milieu espagnol n’y était pour rien dans le second raté de Mbappé. Sarabia, auteur du dernier but de la rencontre (88e), servait même le génie parisien qui manquait totalement sa reprise alors qu’il se trouvait dans une position idéale aux six mètres (42e).

Trop soliste dans cette première période, Mbappé s’est donc recentré dès le retour des vestiaires. "Je dois évoluer, j’en prends conscience. (…) Il faut jouer avec les autres, ce n’est pas possible de gagner tout seul. J’essaie de faire un travail sur moi-même. Pour gagner un match, il faut s’ouvrir aux autres. Faire briller les autres, c’est aussi important que briller soi-même", déclarait-il dans une interview publiée sur le site du PSG cette semaine. Animé par cette idée de servir ses partenaires, Mbappé l’a parfaitement fait pour donner un ballon à Ander Herrera pour l’ouverture du score (47e) en tout début de deuxième mi-temps.

Mbappé est sorti en boîtant

Son repositionnement dans l’axe, à la suite de la sortie à la mi-temps de Moise Kean à la mi-temps, l’a poussé à jouer plus simple. Embourbé au cœur de la défense nantaise, éloigné de son côté gauche qu’il affectionne tant et d’où partent ses longs rushs, Mbappé a davantage joué en première intention avec ses partenaires. Son caviar pour Sarabia en est le symbole. Il s’agit pour lui de sa quatrième passe décisive en Ligue 1, sa troisième de la semaine après les deux contre Basaksehir en Ligue des champions. Depuis son arrivée au PSG, jamais Mbappé n’avait autant servi ses partenaires.

Mais puisque Mbappé peut aussi être égoïste, un défaut – ou une qualité – qui fait de lui un grand buteur, il s’est procuré lui-même un penalty sur une (très) légère faute de Jean-Charles Castelletto dans la surface. L’occasion pour Mbappé de conforter sa première place au classement des buteurs avec sa 7e réalisation de la saison (65e). Si elle a mal débuté, la soirée de l’attaquant parisien semblait donc bien se terminer. Jusqu’à quinze minutes du terme de la rencontre, lorsque Mbappé a cédé sa place à Bandiougou Fadiga (74e). Le Français est directement rentré aux vestiaires, visiblement gêné par une douleur à la cuisse. Le staff du PSG espérera qu'il s'agit d'une simple contracture, alors que se profile un déplacement décisif à Leipzig mercredi soir. Un match durant lequel Mbappé sera essentiel, car en l'absence de Neymar, il est bel et bien le patron de l'attaque parisienne.