Ligue 1 : Kylian Mbappé, une sobriété récompensée

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Kylian Mbappé
Kylian Mbappé lors du Classique face à l'OM, le 7 février 2021. | NICOLAS TUCAT / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Kylian Mbappé n'a pas simplement été buteur dans la victoire du Paris Saint-Germain contre l'Olympique de Marseille ce dimanche (2-0). L'international français a livré une prestation sans fioritures, trouvant le moyen d'exploiter pleinement ses qualités dans les moments opportuns.

Critiqué pour sa tendance à trop vouloir faire la décision seul, à faire la moue quand il est remplacé et dit figé sur sa courbe de progression, Kylian Mbappé a répondu de la meilleure des manières ce dimanche soir face à l'Olympique de Marseille, au Vélodrome. Sans forcer son talent, l'international français a su faire mal tout en jouant juste et sans éclipser ses qualités.

S'illustrer sans vouloir faire du Neymar

Il faut dire qu'il s'est très rapidement mis en confiance, ouvrant le score après seulement 8 minutes de jeu sur une phase de jeu qu'il apprécie particulièrement : la contre-attaque. Il s'est retrouvé lancé à près de 36 km/h sur l'aile gauche après une sortie de balle parfaite de ses coéquipiers, décidés à punir l'OM qui venait de placer huit joueurs dans la surface adverse sur un corner. Mbappé s'est présenté seul face à Steve Mandanda, laissant le pauvre Hiroki Sakai derrière lui.

à voir aussi Ligue 1 : le PSG enfonce l'OM et s'offre le 100e Classique Ligue 1 : le PSG enfonce l'OM et s'offre le 100e Classique

Mais au-delà d'avoir fait la décision dans un match crucial, celui qui a soufflé il n'y a pas longtemps ses 22 bougies a surtout réussi à éviter le travers de vouloir briller absolument en l'absence de Neymar, qui débutait sur le banc car affaibli par une gastro-entérite. Sans avoir de stats impressionnantes (1 seul tir et seulement 2 fautes provoquées), Mbappé a à chaque fois préféré la passe en première intention au dribble compliqué. Il s'est même montré trop altruiste à la 76e minute quand, parti dans le dos de la défense olympienne et lancé à pleine vitesse, il a choisi de transmettre le ballon à Neymar plutôt que d'affronter Mandanda une deuxième fois. 

Plein de confiance

Au cours de la même soirée, le champion du monde 2018 aura consolidé son avance en tête du classement des buteurs en Ligue 1 avec 16 réalisations, célébré un nouveau succès contre le rival honni et montré un visage rassurant après la frustration emmagasinée en Ligue des champions l'année dernière. "C'était un match sérieux. Je reviens bien. J'enchaîne les matches et j'arrive à les finir. Je sens que je finis moins au bout du rouleau", a surtout apprécié à chaud l'intéressé au micro de Canal +. Un plein de confiance idéal à neuf jours du choc attendu contre le FC Barcelone en huitième de finale aller de C1.