Jean-Michel Aulas
Jean-Michel Aulas | ROMAIN LAFABREGUE / AFP

Ligue 1 : Jean-Michel Aulas : "la meilleure solution serait une saison blanche"

Publié le , modifié le

Dans un entretien accordé au journal Le Monde, le président de l'Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas indique qu'en cas d'impossibilité de conclure l'exercice actuel de Ligue 1, la meilleure solution serait de l'annuler, et donc revenir au classement de la fin de saison dernière.

Pas de champion, pas de relégation, pas de possible Ligue des champions pour des clubs comme Marseille ou Rennes... C'est ce que souhaiterait pour la Ligue 1 Jean-Michel Aulas en cas de blocage longue durée de la Ligue 1. Dans une interview accordée au Monde, le président de l'Olympique Lyonnais a donné son point de vue sur le gel du championnat de France, touché comme toutes les compétitions par la propagation du coronavirus.

Et pour lui, en cas d'impossibilité de poursuivre cette saison, "la solution serait de dire : « c'est une saison blanche », ce qui évite à ceux qui sont concernés par le bas du tableau de se retourner contre la LFP et la FFF. Le règlement stipule que c'est à l'issue du championnat que l'on descend d'une division. Une décision différente ouvrirait une brèche juridique qui coûterait très cher. Le plus logique serait alors de dire « On annule tout et on repart sur la situation du début de saison.», précise Jean-Michel Aulas.

Une situation à l'avantage de Lyon ?

Ce qui impliquerait donc que les qualifications européennes pour la saison prochaine ne seraient pas fonction des classements de cette année, mais de ceux de... l'année dernière. Une situation qui avantagerait logiquement l'OL, qualifié en Ligue des champions cette saison et actuel 7e du championnat mais à 16 points de la deuxième place qualificative directement, occupée actuellement par Marseille.

à voir aussi Coronavirus : La LFP décide de suspendre les championnats de Ligue 1 et Ligue 2 "jusqu'à nouvel ordre" Coronavirus : La LFP décide de suspendre les championnats de Ligue 1 et Ligue 2 "jusqu'à nouvel ordre"

"Si on arrêtait le Tour de France à la douzième étape, je ne sais pas si on dirait que le Tour a sacré ses champions. Dans tous les cas, il faut regarder ce que disent les règlements. Juridiquement, il est plus acceptable de dire que l'on repart avec la situation de début de saison.", se justifie le président de l'OL à la suite. Alors que l'UEFA doit se réunir mardi pour décider du sort des futures compétitions européennes et notamment du report ou non de l'Euro, Jean-Michel Aulas estime que c'est "la décision la plus sage" qui sera prise. "L'UEFA aurait pu aussi demander aux ligues nationales de suspendre leurs championnats pour permettre à la compétition européenne de se dérouler dans un pays moins touché avec un peu plus de délai, ou également de faire les deux tours suivants en un match au lieu de deux."

Juventus-Lyon et la C1 reportés

Enfin, Jean-Michel Aulas s'est attardé sur l'adaptation de son club, alors que la pandémie de coronavirus paralyse tous les clubs et instances du football professionnel et amateur. "On a décidé de mettre en repos jusqu'à mardi prochain les équipes pro et les académies à partir de cet après-midi. Nous ne leur avons pas imposés l'obligation de s'entraîner pendant ces quelques jours, même individuellement.", précise le président lyonnais.

à voir aussi Coronavirus - Annulés, suspendus ou reportés : La liste de tous les événements sportifs perturbés par le COVID-19 Coronavirus - Annulés, suspendus ou reportés : La liste de tous les événements sportifs perturbés par le COVID-19

Le milieu de terrain international de l'OM, Dimitri Payet, don l'équipe occupe actuellement la 2e place de la Ligue 1 et serait donc qualifiée pour la Ligue des champions, s'est fendu d'un tweet ironique.

Interrogé sur la supposée lenteur des autorités et de l'UEFA à prendre des mesures strictes pour éviter toute propagation dans les stades, Jean-Michel Aulas a rebondi sur sa volonté d'empêcher ses joueurs de Youth League de réaliser leur récent déplacement à Bergame. Le match retour de Ligue des champions mardi face à la Juventus à Turin (1-0 pour l'OL à l'aller) a été lui logiquement reporté ultérieurement, au même titre que les trois autres rencontres de Ligue des champions qui devaient se dérouler mardi et mercredi prochains.