Pétard sous le dos d'Anthony Lopes (Lyon)
Alors qu'Anthony Lopes se faisait soigner par les médecins de l'OL, un autre pétard est venu exploser sous son dos ! | JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Ligue 1 : Huis clos partiel du stade de Metz à titre conservatoire

Publié le , modifié le

Le FC Metz a été sanctionné jeudi soir de huis clos partiel à titre conservatoire dans son stade de Saint-Symphorien après les incidents du match Metz-Lyon du week-end dernier, par la commission de discipline de la Ligue (LFP) qui a mis le dossier à l'instruction.

"Au vu de la gravité des faits", la commission a décidé de "fermer la tribune Est dans sa totalité", alors que plus tôt ce jeudi, le FC Metz avait annoncé la fermeture d'une partie de cette tribune d'où étaient partis les pétards. Les prochains matches à domicile de l'équipe grenat sont prévus les 14 et 21 décembre (contre Toulouse en Coupe de la Ligue puis Guingamp en L1). Avant même la fin de l'instruction, la LFP a en effet d'ores et déjà prévenu qu'elle se montrerait "intransigeante dans la suite qui sera donnée à ce dossier".

Ce match de la 16e journée de L1 avait été définitivement interrompu à la 31e minute après que le gardien de Lyon, Anthony Lopes, a été touché par un jet de pétards qui l'a fait souffrir de "surdité traumatique sans conséquence pour (son) avenir". Il a depuis disputé le match de Ligue des champions contre Séville, mercredi. 

francetv sport @francetvsport