Guingamp joie Nancy
L'En Avant Guingamp cartonne depuis le début de la saison | PATRICK HERTZOG / AFP

Ligue 1 : Guingamp le tube de l'été

Publié le , modifié le

L'été 2016 est brûlant pour l'En Avant Guingamp. Après un nul face à Monaco (2-2) et un succès contre Marseille (2-1), les Bretons ont enchaîné par un 2-0 sur la pelouse de Nancy lors de la 3e journée. Ce début de saison de rêve permet à Guingamp d'occuper provisoirement la tête de la Ligue 1 en attendant le déplacement du PSG en Principauté et celui de Toulouse à Saint-Etienne dimanche.

Quand Antoine Kombouaré a regardé la publication du calendrier de L1, il ne s'attendait pas à disposer de 7 points après trois journées. Surtout en se déplaçant à Monaco puis en recevant Marseille d'entrée. Après avoir bien négocié ses deux rendez-vous avec les ténors (2-2 et 2-1), l'En Avant est allé le coeur léger en Lorraine pour cueillir le promu nancéien 2-0. Le départ de Jocelyn Gourvennec en Gironde n'a pas freiné les envie de jeu des Bretons qui ont en plus ce brin de chance qui accompagne les équipes en forme. "Je n'ai pas regardé le classsement. Ce qui est important, c'est la victoire, la façon dont on s'est comporté et la solidarité dont on a fait preuve quand c'était compliqué", a indiqué Kombouaré après le match. "Ce début de saison me surprend mais le mérite en revient aux joueurs qui pont pris confiance en eux et font ce qu'il faut pour arracher la victoire. On est très content du début de saison mais ce ne sont que trois matches."

Kombouaré garde les pieds sur terre

Nancy aurait peut-être mérité un meilleur sort mais c'est l'EAG qui a trouvé l'ouverture par Mustapha Diallo (59e) avant de doubler la marque par Thibaud Giresse au terme d'une superbe action collective (79e). "On a réalisé le match qu'il fallait en étant agressif dans le bon sens du terme, on a bien défendu, on a bien ressorti le ballon. On a poussé Nancy à la faute. C'est super intéressant", a ajouté Kombouaré. En concurrence avec Nice pour le leadership provisoire de la L1, Guingamp a également bénéficié du coup de pouce de Lille qui est allé prendre un point à l'Allianz Riviera (1-1). C'est pour un but (hors-jeu) de Beria que les Aiglons laissent la première place aux Guingampais à la différence de but (+3 contre +2). Plus tôt dans l'après-midi, Lyon avait lui aussi raté la passe de trois à Dijon. L'OL a sombré 4-2 et repart de Bourgogne avec Lacazette et Fékir à l'infirmerie.

Caen et Metz dans le coup

L'autre belle surprise de la 3e journée est normande. Longtemps accroché par Bastia, Caen a fini par se défaire des griffes corses pour s'imposer 2-0. Après avoir encaissé 4 buts en 2 matches, Malherbe avait manifestement pour premier objectif de consolider sa défense. Ce fût fait pendant une bonne heure avant de sortir plus franchement dans le camp du Sporting. C'est un une-deux entre Feret et Rodelin qui a permis au premier de tromper Leca (64e). Malgré les éclairs de Saint-Maximin, Bastia n'a pas pu revenir et s'est fait piéger sur un contre d'école conclu par Hervé Bazile dans les arrêts de jeu. "C'est une belle soirée parce qu'il y a la victoire mais dans le contenu aussi, a commenté l'entraîneur de Caen Patrice Garande. On va dire que c'est un de nos meilleurs matches à domicile, avec des ingrédients un peu différents de ce qu'on avait l'année dernière."

Angers victime d'un hold-up

Sensation de la première partie de saison dernière, Angers a-t-il transmis le témoin à Metz ? Dans la cocotte de Saint-Symphorien, le promu mosellan l'a emporté grâce à des but inscrits par ses deux défenseurs centraux, Falette (42e) et Milan (89e). Avare dans le jeu, Metz affiche tout de même 6 pts au compteur quand le SCO attend encore son premier point. De quoi faire enrager l'entraîneur angevin Stéphane Moulin. "Metz n'a pas volé sa victoire mais c'est un véritable hold-up, explique-t-il. Même avec un match nul on aurait été déçu alors perdre... On a concédé peu d'occasions et on en a eu une tonne en notre faveur. C'est un scénario qu'on déteste. Je crois qu'on a eu un temps fort de 90 minutes ! Même en Ligue 2 on n'a jamais dominé un match comme ça." Dans le dernier match de la journée, pas de vainqueur entre Montpellier et Rennes (1-1).