Aouar et Memphis buteurs face à Angers
Aouar et Memphis buteurs face à Angers | JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Ligue 1 : Grâce à Memphis, Lyon s'impose sans briller à Angers (2-1)

Publié le , modifié le

Malmenés en première période par une équipe angevine qui s'est appuyée sur son impact physique, les Lyonnais ont été transparents pendant 45 minutes manquant à peu près tout ce qu'ils entreprenaient, avant de s'imposer 2-1 sur la pelouse du SCO d'Angers. Un mauvais tacle de Traoré, exclu, a profité à l'OL. La rentrée de Memphis Depay en début de deuxième période aura été décisive pour Lyon.

Troisième équipe à tirer le plus de fois au but à domicile, le Sporting Club de l’Ouest n’a pas dérogé à la règle face à Lyon. Avec 15 frappes tentées, dont 10 en première période, les scoistes ont fait briller Anthony Lopes dans la cage lyonnaise (5e, 11e et 20e).

Impeccable lors de son face à face avec Pierrick Capelle sur la première occasion, le gardien lyonnais s’est parfaitement mis en confiance. Six minutes plus tard, la tête de Stéphane Bahoken, à la réception d’un corner au premier poteau, touche le montant avant un arrêt reflex du portugais. Une entame de rencontre parfaite donc, contrairement à ses coéquipiers devant lui, qui pouvaient qu'admirer son nouvel arrêt, cette fois-ci sur une frappe de loin de Jeff Reine-Adelaïde.

Mieux rentrés dans leur match, les hommes de Stéphane Moulin ont profité des pertes de balles lyonnaises. Dans leur tenu orange de coupe d’Europe, les Gones ont subi pendant 25 bonnes minutes face au pressing et l’impact physique mis en place par les locaux. L’occasion manquée de Bertrand Traoré, qui manque sa frappe seul aux six mètres, était symptomatique de la mauvaise première mi-temps lyonnaise.

Traoré expulsé, Dembélé a eu peur

Après un déluge de grêle qui s’est abattu quelques minutes sur le stade Raymond-Kopa, c’est le geste manqué d’Ismaël Traoré qui a jeté un coup de froid sur le terrain. A 25 mètres de son but, le capitaine angevin manque, bien heureusement, de casser la jambe de Moussa Dembélé, suite à un tacle en retard mal maîtrisé. Rudy Buquet ne manque pas de sortir immédiatement le carton rouge, le deuxième en Ligue 1 pour le défenseur central angevin.

Stéphane Moulin réagira immédiatement en faisant entrer Mateo Pavlovic à la place de Flavien Tait. En infériorité numérique, Angers subira la domination lyonnaise stérile, jusqu’au moment de retourner aux vestiaires.

La deuxième période s’est cependant montrée plus délicate pour le SCO. Titulaire au milieu de terrain, Jordan Ferri, dont un prêt à Nîmes semble plus que jamais d’actualité, n’a pas su saisir sa chance. Surement agacé, Bruno Genesio a décidé de le remplacer par Memphis Depay (55e). Un choix payant.

Huit minutes plus tard, le Néerlandais est à la réception d’un ballon mal dégagé par Ludovic Butelle au deuxième poteau suite au centre de Rafael. Memphis trouve Houssem Aouar qui réussit à s’imposer de la tête devant Pavlovic malgré les centimètres rendus au défenseur croate (1-0,63e).

Memphis passeur puis buteur

L’entrée en jeu de l’attaquant Lyonnais aura changé le visage de l’OL. Sa vision du jeu, sa qualité technique, sa vitesse et son adresse, auront apporté tout ce qu’il manquait à son équipe. Cinq minutes après l’ouverture du score, Memphis offrait une nouvelle passe décisive cette fois pour Dembélé. Un but refusé par le VAR pour une position de hors-jeu.

Néanmoins, les deux hommes trouveront la faille en fin de rencontre pour inscrire le deuxième but de la partie. Cette fois Dembélé parti sur la gauche dans le dos de Pavlovic, sert parfaitement le joker de luxe lyonnais qui ne manque pas de sang froid. En un touche, il propulse le ballon dans les filets angevins (2-0 87e).

Si la deuxième période olympienne a été de meilleure qualité, le bloc défensif lyonnais n’a pas rassuré. Marcelo a mis en péril son équipe notamment en fin de match, où le défenseur central perd son duel face à Cristian (2-1, 89e). Cette fois Lopes ne peut rien faire. L’attaquant angevin, arrivé cet été du RC Lens, inscrit là son premier but en Ligue 1, bien servi par un Cheikh Ndoye omniprésent dans le jeu du SCO ce samedi après-midi.

Sans être brillant, l’OL se relance avec une deuxième victoire de rang depuis son revers face à Paris (5-0), seule défaite sur les sept dernières journées de Ligue 1. En revanche Angers, 11e avec 12 points n’a plus gagné depuis quatre rencontres.