Ligue 1 : FC Nantes, un changement ambitieux

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Paquier
Miguel Cardoso
Miguel Cardoso, nouvel entraîneur du FC Nantes | Sébastien SALOM GOMIS / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Nouvel entraîneur, nouveaux joueurs, nouvelles ambitions. A Nantes la saison 2018/2019 s'annonce palpitante. Après le catenaccio sauce Claudio Ranieri, Miguel Cardoso veut un jeu esthétique, animé et porté vers l'attaque. Sur les bords de l'Erdre, on attend le début du championnat de Ligue 1 avec impatience.

Le jeu à la nantaise sera-t-il de retour ? En recrutant le jeune entraîneur portugais de 46 ans Miguel Cardoso, le président nantais Waldemar Kita change complètement de stratégie après une saison 2017/2018 sous les commandes de l'expérimenté Claudio Ranieri et sa philosophie défensive.

"J’aime ce qui est beau, ce qui procure du plaisir. L’esthétisme n’est pas une stratégie quelconque. On a besoin de principes de jeu clairs, d’une idée forte qui guide l’équipe." Voici la philosophie de jeu prônée par le nouveau technicien des Canaris la saison dernière sur le banc de Rio Ave au Portugal, sa première expérience à la tête d'une équipe professionnelle. 

Devenant le 13e entraîneur nantais depuis 2007, début de l'ère Kita, Cardoso est aussi le 4e coach à diriger le FC Nantes en trois ans. Cette saison, le président nantais souhaite imposer, enfin, son entraîneur dans la durée. Et pour lui donner les moyens de réussir, le mercato a été mouvementé et fructueux sur les bords de l'Erdre. 

Nantes do Brasil 

Pour permettre un jeu esthétique et de possession, Nantes a donné les moyens à son entraîneur d'enregistrer (déjà) cinq nouvelles recrues. Des joueurs que Cardozo à su attirer par son projet : "J'aime séduire les joueurs par le jeu et surtout j'apprécie de voir des équipes qui ont une identité et un modèle de jeu très clair".

Parmi elles, trois sont brésiliennes, le défenseur latéral Fabio, le milieu offensif Lucas Evangelista, ancien international brésilien U20, et le milieu monégasque Gabriel Boschilia, arrivé en prêt. Ce trio vient monter à six le contingent brésilien des Canaris, avec Diego Carlos, Lima et Girotto déjà présents dans l'effectif.

Avec les départs de Bammou (Caen), Thomasson (Strasbourg) et Dubois (Lyon), les Jaunes et Verts repartent avec une équipe largement remaniée et doivent rapidement trouver des automatismes pour satisfaire les volontés de Waldemar Kita. "Si on peut faire ainsi, on va rajeunir. On va retrouver le Nantes d'il y a quarante ans !", s'est enthousiasmé le président nantais.

Rien que ça ! Parmi les pires attaques de Ligue 1 depuis 5 ans, la Beaujoire n'a eu le droit qu'à une légère éclaircie lors du furtif passage de Sergio Conceiçao sur son banc. En 6 mois, le Portugais a laissé sa trace en Loire-Atlantique et a même félicité son ancien président pour avoir choisi son compatriote pour diriger le FCN. De quoi mettre en confiance le président Kita. 

Le pari de la jeunesse 

Car avec Cardoso, Nantes fait le pari de la jeunesse. Evangelista (23 ans), Boschilia (22 ans), Rongier (23 ans), Moutoussamy (21 ans), mais surtout Abdoulaye Dabo (17 ans). L'attaquant issu du centre de formation pourrait bien être la première surprise de Cardoso. Le technicien compte s'appuyer sur la pépinière nantaise pour étoffer son effectif, et aguerrir ses éléments à très forts potentiels.

Entraîneur des U21 du Chakhtar Donetsk, où il a été finaliste de la Youth League (Ligue des Champions U21, ndlr.) en 2015, cette facette du coach portugais a, là aussi, séduit la direction nantaise. De quoi tirer profit d'un des meilleurs centre de formation dans l'Hexagone. Le défenseur central Thomas Basila (19 ans), qui a disputé l'Euro U19 avec la France cet été, est un des jeunes joueurs que suit particulièrement Cardoso. Il pourrait lui aussi rapidement découvrir la Ligue 1 cette saison.

Meilleur joueur nantais la saison dernière, Valentin Rongier est devenu le nouveau capitaine des Canaris et représente les nouvelles ambitions du club. "Une saison vraiment réussie, c'est une place européenne avec du spectacle et des supporters en feu", a déclaré le joueur formé au club. Une nouvelle page de l'histoire du FCN est donc à écrire. Nantes n'a plus disputé une compétition européenne depuis 2002, saison qui a suivi leur dernier titre de champion de France.