Duel Mvuemba (Lorient) et Ikoko (Guingamp) 092016
Le milieu de terrain lorientais, Arnold Mvuemba, ici à la lutte avec le défenseur guingampais, Jordan Ikoko. | LOIC VENANCE / AFP

Ligue 1 : face à Lyon, Lorient mise sur ses "ex"

Publié le , modifié le

C'est avec les vieux pros qu'on fait les meilleurs groupes. C'est ce qu'a dû se dire Lorient, qui vient de faire revenir trois anciens Merlus, trentenaires, totalisant plus de 300 matchs sous le maillot tango : Michaël Ciani, Arnold Mvuemba et Jérémie Aliadière. A eux de redresser une saison bien mal engagée, et cela commence ce samedi (17h00) face à l'OL...

Sachant que la Coupe d'Afrique des Nations, en janvier, risque de l'amputer de plusieurs cadres dans toutes ses lignes - Zargo Touré (Sénégal) en défense, Walid Mesloub (Algérie) au milieu, Majeed Waris (Ghana) et Benjamin Moukandjo (Cameroun) en attaque - les Merlus avaient besoin d'étoffer leur effectif. Cerise sur le gâteau, les trois "ex" sont arrivés gratuitement. Ce n'est pas que les Merlus manquaient d'argent. Avec les ventes de Raphaël Guerreiro et de Didier Ndong, plus de 30 millions d'euros sont venus garnir les caisses de la maison orange cet été. Le recrutement - principalement Lindsay Rose, Steven Moreira et Cafu - a coûté à peu près cinq fois moins, Sylvain Marveaux étant aussi arrivé libre de tout engagement. Y ajouter ces trois joueurs revanchards est certes un pari, mais un risque calculé. "C'est beaucoup plus facile de revenir dans un club dans lequel on a déjà joué. C'est comme revenir à la maison. C'est plus facile de s'intégrer", a déclaré Aliadière à son arrivée. "J'avais envie de retrouver le plaisir de jouer", a expliqué Mvuemba, lui qui a passé quatre saisons difficiles à Lyon, où il était en fin de contrat.

"Vite beaucoup de choses"

"En venant à Lorient, je sais que j'ai un rôle de cadre, de grand frère. Quand j'ai quitté Lorient, il y avait beaucoup de joueurs habitués à la Ligue 1. Aujourd'hui, il y a pas mal de bons jeunes à l'écoute et qui veulent travailler", a-t-il ajouté. Même son de cloche chez Ciani qui, après avoir joué à Bordeaux et à la Lazio Rome, a résilié son contrat avec l'Espanyol pour revenir dans le Morbihan: "je suis venu pour apporter de l'expérience dans un groupe bourré de talent mais relativement jeune". Mais ce n'est pas parce qu'ils n'ont rien coûté que les attentes ne seront pas élevées. "Je leur demande vite beaucoup de choses. Ils montrent énormément de volonté et d'envie", a commenté à leur sujet Sylvain Ripoll, qu'ils ont connu adjoint de Christian Gourcuff et qu'ils retrouvent entraîneur en chef. "Arnold a cette maturité technique, c'est un joueur juste, propre (...) On retrouve un Arnold avec l'envie de toucher les ballons, de les faire vivre et capable de gérer les rythmes. Avec lui, on gagne du temps dans la compréhension des choses, il sait ce qu'on cherche à faire", a-t-il ajouté au sujet du milieu relayeur.

"Qu'il me rende mes choix difficiles"

Quant au défenseur, "Mickaël est un roc solide derrière qui apporte de la présence et de l'impact". Jérémie Aliadière - avant-centre qui revient après deux ans à Umm Salal au Qatar - semble partir de plus loin que les deux autres, n'étant manifestement pas une recrue demandée par Sylvain Ripoll. "On sait tous quel joueur était Jérémie Aliadière quand il était chez nous", a déclaré le coach, en référence aux 25 buts inscrits en 76 matchs de Ligue 1 entre 2011 et 2014. "Il vient avec beaucoup d'envie de retrouver le niveau qui était le sien. Si tel est le cas, je suis preneur. Je souhaite qu'il m'apporte cette solution en plus et qu'il me rende mes choix difficiles", a complété le technicien. Dernier avec trois points en six matchs avant de recevoir Lyon cet après-midi, Lorient espère en tout cas que ces retrouvailles avec ses "ex" va rapidement raviver la flamme.

AFP