Ligue 1 : Endiguer la crise pour l'OM, sortir de la zone rouge pour l'ASM... les enjeux de la 19e journée

Publié le , modifié le

Auteur·e : Alexis Ibohn
Marseille doit s'imposer face à Angers pour sortir de la crise
Marseille doit s'imposer face à Angers pour sortir de la crise | PASCAL GUYOT / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Lorsque Lille et Lyon se battront à distance pour passer la trêve à la 2e place du classement, l'Olympique de Marseille tentera de retrouver le sourire avant les fêtes. En bas du classement, Monaco va essayer de s'éloigner de la zone rouge, tandis que Montpellier va vouloir prendre trois points supplémentaires pour poursuivre sa quête de place européenne. Tour d'horizon des enjeux de cette dernière journée de l'année 2018.

• Lyon et Lille à la lutte pour la 2e place, Montpellier en embuscade

Qu'elle est loin la saison dernière pour Lille ! Au bord de la Ligue 2 l'an passé, le Losc affiche un visage bien plus séduisant. A tel point qu'il va recevoir Toulouse avec la 2e place comme objectif à mi-saison. Mieux, les hommes de Christophe Galtier n'ont même pas besoin d'une victoire pour y arriver. Dauphins du PSG avec 3 points d'avance sur Lyon, un nul leur suffit pour rester à cette place. Une place que les Lyonnais tenteront de leur chiper, même si la tâche s'annonce compliquée pour le club rhodanien.

En effet, les joueurs de Bruno Génésio, fraîchement qualifiés pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, se déplacent chez des Montpelliérains, eux aussi, candidats aux places européennes. Un duel entre le quatrième et le troisième qui verrait le vainqueur terminer sur le podium. En clair, ce Montpellier - OL sera l'une des affiches les plus attendues de la journée. 

Nicolas Pépé
Nicolas Pépé © DENIS CHARLET / AFP

• Marseille en état d'urgence face à Angers

L'OM, lui, ne finira pas l'année sur le podium. Et il faut dire que l'essentiel est ailleurs pour les olympiens. Avec huit défaites en onze macthes, 42 buts concédés en 23 rencontres, Marseille est malade, très malade. Le club phocéen n'a plus gagné depuis le 25 novembre. Pire, il vient de se faire sortir des huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue, après un parcours chaotique en Ligue Europa. L'objectif est donc d'abord de retrouver le chemin du succès. Un succès que les Marseillais auraient tout intérêt à aller chercher à Angers s’ils ne veulent pas voir la grogne de leurs supporters devenir encore plus forte après les fêtes. Ceci d'autant plus que ces derniers n'ont toujours pas digéré la gestion d'un mercato d'été, marqué par l'absence de recrutement du fameux grand attaquant.

L'attaquant marseillais Florian Thauvin
L'attaquant marseillais Florian Thauvin © AFP - Tiziana FABI

• Monaco et Guingamp sur une corde raide 

Autre équipe très mal en point : Monaco. Après un succès encourageant lors de la 16e journée à Amiens, le club de la principauté est retombé dans ses travers lors de ses deux dernières rencontres. Mais c’est surtout la dernière de ses deux défaites, à Lyon samedi (3-0), que son entraîneur Thierry Henry n'a pas digéré. "Tu peux perdre contre Dortmund ou Lyon, mais perdre avec ce qu'on a montré, c'est inacceptable", a pesté l'ancien champion du monde 1998, tout en exigeant une rébellion ce week-end face à Guingamp. "Perdre comme ça, non ! Je ne l'accepte pas. J'attends une grosse réaction contre Guingamp. Ce sera la guerre". Guerre qui risque de coûter très cher au perdant.  

Alexis Ibohn AlexisIbohn