Ligue 1 : dominé, Lyon réalise un hold-up à Angers et s'empare provisoirement la 2e place du classement

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Tino Kadewere, unique buteur de la rencontre face à Angers
Tino Kadewere, unique buteur de la rencontre face à Angers | JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Dominé quasiment tout au long de la rencontre sur la pelouse d’Angers ce dimanche après-midi à l’occasion de la 11e journée de Ligue 1, l’Olympique Lyonnais a réalisé le coup parfait en s’imposant grâce un but en fin de match de Tino Kadewere. Un hold-up pour les Gones, totalement apathiques et manque d’inspiration jusqu’à un changement réalisé à l’heure de jeu. Les Lyonnais, qui peuvent remercier leur gardien, prennent provisoirement la deuxième place de la Ligue 1.

Pouvait-il en être autrement ? Avant son déplacement à Angers à l’occasion de la 11e journée de Ligue 1, l’Olympique Lyonnais pouvait prendre provisoirement la 2e place du classement en cas de victoire. Malmenés, en panne d’inspiration totale une grande partie de la rencontre sur la pelouse du Stade Raymond-Kopa, indigne d'un match de Ligue 1, les Lyonnais se sont pourtant imposés face à des Angevins (1-0) qui n'ont battu qu’une seule fois le club rhodanien à domicile, en 1993.

à voir aussi Ligue 1 : revivez la victoire de Lyon à Angers Ligue 1 : revivez la victoire de Lyon à Angers

Cette courte victoire - ou ce hold-up, c’est selon -, l’OL le doit d’abord à son gardien. Anthony Lopes, qui avait pourtant débuté le match par un très mauvais geste sur Romain Thomas en début de match qui aurait pu valoir un penalty (2e), a ensuite sauvé les siens à plusieurs reprises en repoussant les très nombreuses tentatives angevines. Le gardien portugais s’est imposé devant Angelo Fulgini (28e), Pierrick Capelle (33e) et Souleyman Doumbia (57e), tout en restant concentré sur les frappes de Sada Thioub (12e), Stéphane Bahoken (16e, 57e) et Mathias Pereira Lage (16e).

La bonne entrée de Dembélé

Ce succès, acquis en ne cadrant que trois petites frappes, Rudi Garcia le doit aussi et surtout à sa profondeur de banc. À l’heure de jeu, alors que son équipe ne parvenait pas à exister et à conserver le ballon dans le camp angevin, l’entraîneur de l’OL a décidé d’effectuer trois changements d’un coup. Les entrées en jeu de Moussa DembéléBruno Guimarães et Mattia De Sciglio auront fait la différence. Le premier, qui subit une rude concurrence en pointe depuis le début de la saison, s’est particulièrement mis en évidence.

Dembélé a ainsi été le premier à cadrer une frappe pour l’OL, sur un corner (67e) avant de buter sur Paul Bernardoni pour la plus belle occasion lyonnaise du match (77e). L’attaquant français est surtout à l’origine du but de l'OL, en lançant Léo Dubois en profondeur. L’arrière droit des Bleus a ensuite parfaitement servi l’homme en forme de Lyon, Tino Kadewere, pour le seul but de la rencontre (78e).

Angers paie son manque de réalisme

Déjà auteur d’un doublé libérateur face à l’AS Saint-Étienne dans le derby il y a deux semaines (2-1), l’attaquant zimbabwéen a une nouvelle fois offert la victoire à Lyon et semble s’imposer à la tête de l’attaque rhodanienne. Malgré cette victoire et cette deuxième place provisoire, l’OL a une nouvelle fois démontré ses faiblesses dans le jeu en étant incapable de se montrer dangereux une grande partie de la rencontre. Memphis Depay a traversé la rencontre sans coup d’éclat, tandis que Rayan Cherki, titulaire au coup d’envoi, n’aura pas montré grand-chose et semble encore loin de l’intensité de la Ligue 1.

à voir aussi Ligue 1 : auteur des deux buts de la victoire lyonnaise, Tino Kadewere a réalisé un doublé de rêve Ligue 1 : auteur des deux buts de la victoire lyonnaise, Tino Kadewere a réalisé un doublé de rêve

Angers, séduisant une bonne partie de la rencontre, aura donc payé son manque de réalisme et enchaîne un dixième match consécutif sans victoire face à l'OL. Le SCO descend dans la deuxième partie du classement à la 11e place. De son côté, Lyon enchaîne un huitième match consécutif sans défaite et une deuxième victoire d'affilée. Loin d'être brillants, les Gones peuvent remercier leur défense et grimpent donc à la deuxième place du classement, en attendant le match de Lille ce dimanche soir face à Lorient. Pour Rudi Garcia et ses joueurs, tout semble rouler malgré d'importantes difficultés dans le jeu, comblées par ce réalisme froid qui témoigne d'un bon hold-up.