Tour de France de la Ligue 1 : Dijon, une saison comme les autres ?

Publié le , modifié le

Auteur·e : Maxime Izac
Les joueurs de Dijon célébrant leur victoire face à Toulouse lors de la 38e journée de Ligue 1
Les joueurs de Dijon célébrant leur victoire face à Toulouse lors de la 38e journée de Ligue 1 | JEFF PACHOUD / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Après avoir frôlé la relégation en Ligue 2 la saison passée, Dijon entame son cinquième exercice dans l'élite française. Avec un effectif changé et Stéphane Jobard comme nouvel entraîneur, le DFCO va-t-il pourtant se retrouver comme à son habitude dans le bas de tableau ?

• Bilan 2018-2019 : En haut de la falaise puis au bord du précipice

Le Dijon Football Côte-d’Or a débuté la saison 2018-2019 sur les chapeaux de roues. A la fin de la 3e journée de Ligue 1, les Bourguignons sont deuxièmes avec 3 victoires en 3 matchs avec des succès face à Montpellier (2-1), Nantes (2-0) et Nice (4-0), seul le PSG les devancent au classement général grâce au nombre de buts inscrits. Sauf que le rêve va se transformer en cauchemar pour Dijon. Après la défaite face à Caen lors de la 4e journée, le DFCO marque seulement 7 points jusqu’à la 19e journée et connait une dégringolade au classement jusqu’à atteindre la 18e place avant la trêve hivernale.

Cette chute vertigineuse entraîne le limogeage d'Olivier Dall'Oglio le 31 décembre 2018 qui est remplacé par Antoine Kombouaré en janvier et qui a pour objectif de maintenir le club en Ligue 1. Ils terminent 18e de Ligue 1 sur le fil et doivent disputer un match de barrage face à Lens pour assurer leur maintien dans l’élite. Après un match nul à l’aller (1-1), Dijon vient à bout de Lens 3-1 au match retour et empoche donc son ticket pour la saison de Ligue 1 2019/2020. Après ce challenge réussi, Kombouaré décide de ne pas poursuivre l’aventure en Bourgogne.

• Mercato d’été : Stéphane Jobard, une suite logique

Pour prendre la suite d’Antoine Kombouaré, le DFCO nomme en juin dernier Stéphane Jobard comme nouvel entraîneur pour deux ans. Il a passé 6 saisons dans le staff dijonnais aux côtés d’Olivier Dall’Oglio avant d’être l’adjoint de Rudi Garcia à Marseille lors de la saison 2018/2019. Tout juste diplômé du BEPF, Jobard va vivre sa première expérience en tant qu'entraîneur principal et aura à ses côtés comme adjoint David Linarès. Comme il l’a expliqué dans un communiqué, le président du club Olivier Delcourt a confiance en sa nouvelle recrue au vu de son passif à Dijon : « Stéphane Jobard connaît le football dijonnais depuis 30 ans. Il est passé par tous les postes à Dijon : joueur, éducateur, entraîneur de l’équipe réserve, entraîneur adjoint de l’équipe professionnelle…Ce poste est une belle récompense pour lui » Stéphane Jobard est lui aussi ravi de débuter sa carrière dans son club de cœur : « Je suis très heureux de revenir à la maison. Je suis très honoré et flatté de la confiance accordée par Olivier Delcourt et j’ai conscience de l’immensité du challenge à relever. »

• Le joueur star : Julio Tavares, fidèle au poste

Arrivé à Dijon en 2012, Julio Tavares, attaquant cap-verdien, est devenu en quelques saisons le meilleur buteur de l'histoire du club. En quatre saisons de Ligue 2, il marque un total de 38 buts et s'impose comme l’un des hommes forts de l’attaque dijonnaise, permettant au club de monter en Ligue 1 en 2016. Arrivé dans l'élite du football français pour la saison 2016/2017, Julio Tavares, du haut de son mètre 87, continue d’imposer sa puissance tout en se montrant efficace devant le but. Avec 9 réalisations lors de sa première saison en Ligue 1, il contribue pleinement au maintien du club.

C’est lors de la saison 2017/2018 que Tavares va entrer dans l’histoire du DFCO. Après un succès face à Nantes en octobre où il est buteur, il devient le meilleur buteur de l’histoire du club. Avec 56 buts toutes compétitions confondues, il dépasse la légende du club Sebastian Ribas. La saison passée, l’attaquant cap-verdien a inscrit 5 buts en 36 matchs dont celui qui a permis au club d’arracher les barrages, lors de la 38e journée face à Toulouse (2-1). A 30 ans, Tavares est un cadre indiscutable et il risque encore de faire parler de lui cette saison.

Julio Tavares face au PSG la saison dernière
Julio Tavares face au PSG la saison dernière © AFP

• La forme actuelle : une équipe encore en rodage

En pleine préparation pour attaquer la nouvelle saison de Ligue 1, les hommes de Stéphane Jobard ont montré une belle solidité jusqu’ici malgré un effectif réduit. Dijon s’est logiquement imposé face à des équipes de Ligue 2 comme Auxerre (2-1) et le Paris FC (1-0) et a été auteur d'un match nul contre Nancy (2-2). Avec le départ de plusieurs joueurs durant ce mercato (Yambéré, Abeid, Haddadi, Kwon, Rosier), Dijon a eu néanmoins du mal face à Reims, 8e de Ligue 1 la saison passée, et a dû s’incliner 3-1. C’est la première défaite en tant qu’entraîneur pour Stéphane Jobard, mais le DFCO a recruté Didier Ndong, milieu de terrain polyvalent, qui pourrait se montrer bien utile pour la saison à venir. Vincent Eneyama, qui est en période d’essai, pourrait également rejoindre le club. Avec un effectif différent de la saison passée, c’est Stéphane Jobard qui a les cartes en mains et il devra rapidement trouver le bon équilibre, dès le début de la saison.

• Les ambitions pour la saison : le maintien avant tout

Pour sa 4e saison consécutive en Ligue 1, Dijon vise encore le maintien. Habitué au bas de tableau, le DFCO n’a jamais fait mieux qu’une 11e place (saison 2017-2018) en quatre saisons de Ligue 1. Le club ne veut plus connaitre les sueurs froides de l’année dernière comme l’a expliqué Stéphane Jobard : « J'ai dit au groupe présent qu'il avait réussi quelque chose d'exceptionnel la saison dernière, en se maintenant lors des barrages. Mais tout ce qui est exceptionnel ne doit pas forcément se répéter. C'est pour cela que nous avons comme objectif de nous maintenir plus tôt dans la saison. » C’est un défi complexe qu’attend Stephane Jobard pour sa première saison en tant qu’entraîneur, mais l’homme de 48 ans est tout à fait capable de le relever au vu de son expérience acquise à l’OM l’année dernière et bien sûr l’amour inconditionné qu’il porte pour le club de Dijon.

Maxime Izac