Dijon PSG

Ligue 1 : Dijon crée l'exploit en renversant le Paris Saint-Germain

Publié le , modifié le

Cinq jours après sa démonstration face à Marseille, le Paris Saint-Germain est tombé de haut face à la lanterne rouge, Dijon, ce vendredi en ouverture de la 12e journée (2-1). Malgré l’ouverture du score de Kylian Mbappé, les Parisiens se sont heurtés à des Dijonnais joueurs et ambitieux. Le PSG, qui restera leader au terme de la journée, subit une troisième défaite cette saison en championnat. Dijon laisse la dernière place à Metz, qui défie Montpellier samedi.

Avec un choc des extrêmes, on s'attendait à ce que le premier, Paris, prenne aisément le dessus sur le dernier, Dijon. Mais l'incertitude du sport a frappé. Le DFCO a mis à terre le Paris Saint-Germain au terme d'un match abouti (2-1). Le PSG, qui avait démontré sa supériorité face à Marseille dimanche dernier (4-0), ne s'est mis à jouer qu'une fois mené. Juste avant la rencontre de Ligue des Champions face à Bruges mercredi, les Parisiens, privés de Thiago Silva, s'inclinent donc une troisième fois en Ligue 1, après Rennes et Reims.

Ce qu'il faut retenir du match : 

Dijon a réalisé un début de rencontre idéal mêlant envie, sérieux et audace. Après un quart d'heure de jeu, le DFCO avait tiré quatre fois (tous cadrés), tandis que le PSG, peu en jambes, n'avait jamais tenté sa chance. Mais sur un éclair, les Parisiens ont renversé la vapeur : Angel Di Maria passeur pour Kylian Mbappé buteur (18e). Un scénario de plus en plus régulier. L'ouverture du score n'a pas libéré des Parisiens ronronnant, coupables d'erreurs techniques dans les transmissions. En face, Dijon ne s'est pas résigné, malgré la perte de Chefik et Coulibaly sur blessures. Joueurs, les Bourguignons sont récompensés en égalisant juste avant la pause par Mounir Chouiar, à l'affût sur un centre repoussé par Keylor Navas (45+5e). 

Le PSG en manque de réussite

Au retour des vestiaires, le PSG se fait cueillir à froid par Jhonder Cadiz (47e). Le Vénézuélien a effectué un sacré numéro devant une défense parisienne quelque peu passive, avant de placer le ballon entre les jambes de Navas. Mené par la lanterne rouge, le PSG a tenté de réagir en provoquant de plus en plus. Mais la réussite a fui les champions de France. Ils ont multiplié les assauts infructueux : deux montants trouvés par Icardi et Paredes, et deux frappes non cadrées de l'attaquant italien et de Di Maria. 

Avec un tel score, l'intensité s'est fortement élevée dans le dernier quart d'heure avec beaucoup de courses de part et d'autre. Edinson Cavani, entré en jeu, a essayé de faire basculer le match, en vain. Les Dijonnais s'avèrent héroïques pour conserver leur avance, et valider un improbable exploit.

Le fait : le milieu de Paris s'est noyé

Thomas Tuchel est un fan inconditionnel de Marco Verratti. Il est facile à comprendre tant son milieu à peiner face à Dijon sans l'Italien, prolongé jusqu'en 2024. L'entrejeu parisien n'a pas répondu présent. Leandro Paredes a été en difficulté. Idrissa Gueye, de retour de blessure, n'a pas eu son impact physique habituel. Et Juan Bernat a semblé un peu perdu à un poste singulier pour lui. Les absences de Verratti mais aussi d'Ander Herrera ont énormément pesé, brisant le liant affiché sur les performances précédentes. 

Le chiffre : 1

Dijon a récemment connu des nombreuses difficultés face au Paris Saint-Germain. En janvier 2018, le DFCO encaissait un cinglant 8-0 face au PSG. Ce vendredi, le club bourguignon a réussi à marquer son premier but après quatre matches sans trouver la faille face aux Parisiens. Mieux encore, Dijon a marqué pour la première fois de son histoire, deux buts face à Paris.