Gourcuff est le deuxième entraîneur de Ligue 1 à perdre son poste cette saison
Gourcuff est le deuxième entraîneur de Ligue 1 à perdre son poste cette saison. | ROMAIN LAFABREGUE / AFP

Ligue 1: deux entraîneurs out, d'autres en danger

Publié le , modifié le

Ce mardi, Christian Gourcuff a été écarté de son poste d’entraîneur de Rennes, quelques heures après l’entrée en fonction du nouveau président, Olivier Létang. Une annonce qui ne surprend pas malgré une série de victoires en cours. Ce limogeage est le deuxième de la saison en Ligue 1, après celui de Philippe Hinschberger. Comme eux, d’autres coaches du championnat de France sont menacés. Marcelo Bielsa, à la tête du LOSC, est le plus en danger.

''Le projet de club pour lequel je suis venu est remis en question". Les mots de Christian Gourcuff, exprimaient son ‘’écœurement’’ après avoir appris la démission de René Ruello, vendredi dernier. Trois jours après cette réaction, l’annonce de son renvoi par le nouveau président n’étonne pas.

Pourtant, Gourcuff a su redresser la barre d’une saison mal débutée. Le soir du 14 octobre, après le derby perdu contre Guingamp (2-0), le club breton comptait seulement 6 points en 9 journées. Et en trois rencontres, les joueurs de Gourcuff ont fait le plein, permettant de comptabiliser un total de 15 points et de revenir au milieu du tableau.

Alors que la saison semblait définitivement démarrée, avec une qualification en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue, le groupe rennais devra donc se reconstruire autour d’un nouvel entraîneur. En attendant, le tandem Troin/Chauvin assurera l’intérim, avant l'arrivée du remplaçant de Gourcuff.

Bielsa en danger, Garcia et Gourvennec aussi ?

Ce changement d’entraîneur, est le deuxième de Ligue 1, après le limogeage de Philippe Hinschberger à Metz, remplacé depuis fin octobre par Frédéric Hantz. D’autres de leurs homologues sont menacés. À Lille, Marcelo Bielsa a sauvé sa place de justesse pour passer au moins la trêve internationale. Pour cela, son équipe est allée chercher sa deuxième victoire de la saison, sur la pelouse de Metz. Après un exercice poussif au sein du club nordiste, peinant à trouver des solutions, El Loco espère que ce succès en appelle d’autres. Pour finir avec plus de sérénité, la fin de la phase aller.

Après la lourde défaite contre Lyon (5-0), Oscar Garcia a affirmé ne pas se sentir menacé à Saint-Étienne. Pourtant, depuis quelques semaines, les joueurs montrent une certaine incompréhension vis-à-vis du coach espagnol. Contre Montpellier, Hamouma déclarait ne pas comprendre les consignes données à la mi-temps. Contre Lyon, pendant l'interruption du match, Florentin Pogba exprimait sa frustration, témoignant un nouveau malaise avec le successeur de Christophe Galtier et son groupe.

Enfin, Jocelyn Gourvennec doit faire attention. Il n’est pas encore inquiété, mais son équipe doit réagir après la trêve internationale. Elle est sur cinq rencontres consécutives sans gagner. La dernière victoire remonte au 23 septembre contre Guingamp (2-0). Son président, Stéphane Martin, a interpellé le groupe girondins ce mercredi. Il a demandé aux joueurs de réagir face à Marseille, en étant solidaire et en y allant ‘’la tête haute, pas la peur de perdre’’. En effet, une défaite contre l'OM ferait tache. C'est un adversaire qui réussit bien aux Girondins, à domicile. Ils n’ont plus perdu contre les Phocéens, chez eux, depuis 40 ans.

Cette saison est semblable à celle de l'an passé. À la même période, il y avait eu aussi deux entraîneurs remplacés.

Guillaume Gorgeu @g_gorgeu