Ligue 1 : de retour, Kylian Mbappé offre un succès rassurant au Paris Saint-Germain

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hugo Dupriez
Mbappé Nice
Kylian Mbappé, artisan majeur d'une belle victoire parisienne à Nice | Valery HACHE / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Après un début de saison poussif, le Paris Saint-Germain a remporté une victoire de prestige à Nice (0-3). Grâce à un grand Kylian Mbappé, et à un bon Keylor Navas qui a gardé sa cage inviolée, les hommes de Thomas Tuchel peuvent souffler.

Les supporters du Paris Saint-Germain n’attendaient que son retour. Testé positif à la Covid-19, à l’occasion du rassemblement de l’équipe de France début septembre, Kylian Mbappé a illuminé la rencontre de sa classe. En à peine 10 minutes, l’international français a changé le match et rassuré tout un club en proie au doute depuis le début de saison. 

Mbappé, au four et au moulin

Positionné au côté de Mauro Icardi dans un 4-4-2, une position dans laquelle il s’était révélé à Monaco, puis repositionné à gauche dans un 4-3-3 après la sortie sur blessure d’Idrissa Gueye, Mbappé mettait d’entrée le feu dans une défense niçoise peu rassurante, à l’image d’un Dante peu inspiré. À la suite d’une magnifique action collective, plutôt rare dans le début de saison parisien, le natif de Bondy manquait l’ouverture du score. Monté sur son aile gauche, Mitchel Bakker, auteur d’une bonne première mi-temps, centrait dans la surface niçoise vers Mauro Icardi, qui remisait vers Kylian Mbappé dont la frappe du gauche s'envolait dans les travées de l’Allianz Rivera (26e).

Ce n’était que parti remise puisque 10 minutes plus tard, le numéro 7 provoquait un penalty. Sur la gauche de la surface niçoise, Mbappé réussissait un magnifique petit pont sur Atal et s'invitait dans la zone de vérité avant de s'écrouler à la suite d’un contact avec Khephren Thuram, venu aider son latéral en difficulté (36e). Avec deux pas d'élan, Kylian Mbappé, concentré, se faisait justice lui-même en frappant du plat du pied droit (1-0, 38e). 

à voir aussi Kylian Mbappé testé positif au coronavirus et forfait avec l'équipe de France Kylian Mbappé testé positif au coronavirus et forfait avec l'équipe de France

Après qu’Ander Herrera ait touché le poteau sur une reprise de volée consécutive à un corner (40e), Mbappé permettait à son équipe de faire le break, juste avant la pause, après un festival sur son côté gauche. À l’arrêt, Mbappé accélérait et éliminait Youcef Atal, avant d'entrer dans la surface où il frappait du pied droit. Walter Benitez, en difficulté, ne pouvait que repousser au sol. Heureusement pour le PSG, Angel Di Maria surgissait pour catapulter le ballon, de son pied gauche, au fond des filets de Benitez (2-0, 45e+1). 

En face, les Niçois, qui espéraient sans doute profiter du manque de confiance parisien du début de saison, butaient sur un Keylor Navas inspiré. Schneiderlin testait le gardien costaricien d’une frappe de loin (19e), tout comme Rony Lopes d’une frappe enroulée du gauche (34e). L’ancien gardien du Real Madrid gagnait même son duel face au Portugais, à la suite d’un sublime une-deux avec Amine Gouiri (42e). 

Marquinhos frappe à son tour

Si les hommes de Patrick Vieira entraient mieux dans cette seconde période, se montrant même dangereux d'entrée avec un centre vicieux d'Hassane Kamara que personne ne pouvait reprendre (47e) et une frappe d'Atal que Navas repoussait d'une claquette (52e), Paris se mettait à l'abris. Sur un coup franc frappé par Angel Di Maria, Marquinhos parvenait à se démarquer dans la surface niçoise et plaçait une tête gagnante au premier poteau. Walter Benitez n'y pouvait rien (3-0, 66e). Thomas Tuchel, dont le changement tactique portait ses fruits, aurait sans doute aimé voir Mauro Icardi marquer pour retrouver confiance. Mais, l'attaquant argentin, à la réception d'un centre de Di Maria, voyait sa frappe heurter le poteau de Benitez (62e).

Pour clore une prestation majuscule, Kylian Mbappé marquait même un troisième but avant que celui-ci ne soit refusé pour une position de hors-jeu de Julian Draxler, auteur de la dernière passe (76e). Dans la foulée, l'international français quittait le terrain avec le sentiment du devoir accompli pour céder sa place à Pablo Sarabia. À Nice, face à une belle équipe de Ligue 1, le Paris Saint-Germain a livré son meilleur match de la saison. Les Parisiens peuvent remercier leur homme providentiel, Kylian Mbappé.