Ligue 1 : Dario Benedetto enfin d'attaque avec Marseille

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Hemard
Dario Benedetto
Dario Benedetto double la mise d'une superbe lob contre Nîmes. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Au terme d’une soirée maîtrisée à Nîmes (2-3), l’Olympique de Marseille a conforté sa deuxième place et mis la pression sur ses poursuivants. Tout cela en grande partie grâce à un homme : Dario Benedetto. Auteur de son premier triplé avec l’OM, l’Argentin s’affirme comme le grand attaquant tant attendu sur le Vieux Port. Et ce, alors qu’il commençait à être remis en question.

L’Olympique de Marseille a-t-il enfin trouvé un attaquant digne de sa devise « Droit au but » ? En tout cas, après son triplé sur la pelouse de Nîmes, Dario Benedetto en a tous les traits. En trois frappes, l’attaquant argentin a inscrit trois buts, dont deux en renard des surfaces, et un lob plein de maîtrise. Bref, à lui seul, celui qui a logiquement été élu homme du match a porté l’OM contre Nîmes, faisant taire les quelques sceptiques qui commençaient à le critiquer. Mieux, il a permis à Marseille de briller alors que Dimitri Payet semblait accusé un peu le coup.

Son corps le laisse enfin tranquille

Au-delà de son triplé décisif, Benedetto a surtout livré une prestation aboutie contre Nîmes, comme il n’en avait plus fait depuis un moment sous le maillot marseillais : hyper actif au pressing, de tous les combats et décisif sur chaque ballon touché dans la surface. Le repositionnement de Morgan Sanson en soutien de l'argentin dans un 4-2-3-1 n'y est sûrement pas étranger. Cette prestation est une véritable bouffée d'oxygène pour Benedetto, de plus en plus remis en cause, et alors qu’on lui prêtait une brouille avec André Villas-Boas. En effet, après une énième prestation fantomatique au cœur de l’hiver contre Saint-Etienne (5 février), l’entraîneur de l’OM aurait tancé son attaquant vedette, avant de le mettre dix jours au repos.



Le fait est que cette coupure a permis à Benedetto d’enfin soigner ses problèmes au talon d’Achille, et peut-être de se poser les bonnes questions. Toujours est-il que, depuis, l’attaquant olympien a retrouvé la forme. La preuve : il vient d’inscrire 4 buts en trois matches, ce qu’il n’avait plus réussi depuis septembre. Mieux, Benedetto a ainsi porté son total à 11 réalisations cette saison en Ligue 1, dont 9 à l’extérieur. Aucun attaquant n’a fait mieux en Ligue cette saison (Moussa Dembélé est deuxième, avec 8 buts inscrits hors de ses bases).

L'international argentin est le premier Marseillais à inscrire un triplé en Ligue 1 depuis Florian Thauvin en novembre 2018 contre Amiens. Surtout, il est le premier avant-centre de l’OM a dépassé la barre des 10 réalisations depuis Bafétimbi Gomis en 2016-2017 (20 buts). Or, 2016-2017, c’est aussi la dernière saison qui avait vu Dario Benedetto franchir cette barre, pour terminer avec 21 réalisations sous le maillot de Boca Junior.

à voir aussi Ligue 1 : L'OM rebondit à Nîmes et met la pression sur Lille et Rennes Ligue 1 : L'OM rebondit à Nîmes et met la pression sur Lille et Rennes

Au delà de ces statistiques révélatrices mais symboliques, Dario Benedetto a véritablement relancé sa fin de saison. Il remet aussi les pendules à l’heure, alors que des rumeurs faisaient état de l’intérêt de l’OM pour Mbaye Niang (Rennes) et que les supporters olympiens se languissent du retour annoncé de Florian Thauvin. Retour qui devrait d’ailleurs être des plus utiles pour l’attaquant argentin, souvent sevré de ballons dans sa surface de réparation, où il est souvent clinique.

L'égal de Jean-Pierre Papin ! 

En atteignant les 11 buts après 27 journées, le joueur de 29 ans valide déjà les 14 millions d’euros pariés par le club sur lui l’été dernier. Un choix à l’époque porté par André Villas-Boas, fan assumé de Boca Junior, qui l’expliquait ainsi : "C'est un 9 qui travaille dans l'axe, pas sur les côtés, il se positionne intelligemment, se démarque, il attend le bon moment pour venir entre les lignes ou en profondeur. C'est un joueur argentin qui peut entrer dans l’histoire". Et pourquoi pas dès ce soir ? Après tout, en inscrivant 9 buts à l’extérieur après 27 journées, Benedetto égalise le record d’un certain Jean-Pierre Papin, en 1991-92. Excusez du peu.