Ligue 1 : Cavani sourit, l'OM rit jaune et Toulouse pleure, le récap' de la 26e journée

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Hemard
Benedetto Nantes OM Nantes
Le Marseillais Benedetto à terre, à l'image de l'OM, contre Nantes. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Beaucoup de buts, un record pour Edinson Cavani et une défaite surprise pour l'OM face à Nantes : ce week-end de Ligue 1 a été riche en rebondissements. Rennes et Lille en ont profité pour distancer Monaco, désormais dans le viseur de Lyon. En bas, Toulouse creuse toujours, tandis que Dijon et Amiens font du surplace. On fait le bilan de la 26e journée de Ligue 1.

▶️ Le match : PSG 4-3 Bordeaux

Sept buts inscrits sous une pluie battante, des stars parisiennes revanchardes après leur défaite à Dortmund mardi : ce PSG-Bordeaux a accouché d'un beau spectacle. Tout en restant un match assez étrange. D'abord parce que Paris a offert un but gag à Pablo, sur un dégagement de Rico, mais aussi parce que le PSG a semblé jouer au petit trot toute la soirée. Cela n'a pas empêché les Parisiens de s'imposer sans trembler. Mais il en faudra beaucoup plus pour se rassurer. Hormis un Di Maria étincelant en début de match, l'animation parisienne a déçu, à l'image de Neymar. Irrité, le Brésilien a même été expulsé en fin de match. Une soirée paradoxalement à oublier pour le PSG, sauf pour Cavani, auteur de son 200e but sous le maillot parisien, une barre plus que symbolique. Et de quoi offrir un moment d'émotion, lorsque l'Uruguayen, en larmes, se livre au micro de Canal+. Ici, c'est Cavani.

▶️ Le réveil : Rennes reprend son bien

De plus en plus menacée par Monaco, Lyon mais surtout Lille, la troisième place du Stade Rennais a bien failli échapper aux Bretons ce week-end. La faute aux Lillois, vainqueurs samedi soir de Toulouse (3-0), et donc troisièmes provisoires. Mais après un mois de février compliqué en Ligue 1 (1 point pris sur 9 possibles), le Stade Rennais a retrouvé le chemin de la victoire à domicile contre Nîmes (2-1). Un succès étriqué, acquis dans la douleur, mais qui suffit à Rennes, de nouveau troisième.

▶️ L'homme presque providentiel : Denis Bouanga

Auteur de son 9e but de la saison en Ligue 1, Denis Bouanga a bien cru sortir les Verts de la crise en ouvrant le score contre le Stade de Reims (1-1). Comme souvent cette saison, puisque les buts de l'ancien nîmois ont rapporté 16 points sur 29 aux Verts cette saison. Sans un penalty litigieux accordé à Reims en fin de match, ce total aurait grimpé à 18, et donné un peu plus d'air aux Stéphanois, 15e avec deux petits points d'avance sur le barragiste, Dijon. Ça chauffe, dans le Chaudron.

▶️ Le tweet : Les Nantais remercient Alvaro, buteur contre-son-camp

▶️ La stat : 14

Cela faisait 14 matches que l'Olympique de Marseille n'avait pas perdu en Ligue 1. Soit depuis le 27 octobre 2019, et le cinglant 4-0 reçu sur la pelouse du Parc des Princes. Depuis, les Marseillais n'avaient perdu qu'en coupe de la Ligue à Monaco, et dans l'autre coupe, de France, à Lyon. Pire, l'OM ne s'était pas incliné à domicile depuis la 1ère journée de championnat et la réception du Stade de Reims (0-2). C'est dire la performance XXL des Nantais, venus s'imposer 3 à 1 au Stade Vélodrome samedi. 

▶️ La décla : "Lyon ? Sans penalty, c'est une équipe très moyenne"

Ce tacle les deux pieds décollés ne peut qu'être l'œuvre d'un défenseur. Celle de Fabien Centonze en l'occurence, latéral droit du FC Metz, qui s'est lâché à la mi-temps de Metz-Lyon (0-2), après un long imbroglio autour de l'ouverture du score lyonnaise sur penalty : "On se fait toujours pénaliser de la même façon. Lyon ? De toute façon, sans penalty, c'est une équipe très moyenne. Il faudrait quand même que les arbitres se réveillent à un moment donné ou qu'ils nous mettent des arbitres étrangers, parce que là ça ne va plus du tout. Ça commence à bien faire". Poli, le jeune homme a ensuite regretté sa sortie sur Twitter.

à voir aussi Metz - Lyon remet de l'huile sur le feu : les lois ne sont pas claires Metz - Lyon remet de l'huile sur le feu : les lois ne sont pas claires

▶️ Le coup de blues : Toulouse or to win, that is not a question

Abyssal. Sur les 48 points à prendre lors de ses 16 derniers matches de Ligue 1, Toulouse en a pris 1. Autrement dit, le TFC n'a plus gagné depuis la réception de Lille le 19 octobre. Samedi, sur la pelouse de ... Lille, le Téfécé n'y a cette fois pas cru longtemps. Balayés par les assauts Lillois, les Toulousains se sont inclinés 3 à 0. Un score sans appel, qui a, un temps, offert la troisième place provisoire au LOSC Lille. Avant que Rennes ne récupère son bien dimanche après-midi. Mais un score qui laisse surtout Toulouse à la dernière place de Ligue 1, à 9 points d'Amiens (19e) et 14 de Dijon et Nimes (18e et 17e)

▶️ La morale : ne pas vendre la peau du Lyon avant de l'avoir tué

A quelques jours de son huitième de finale de Ligue des champions contre la Juventus, l'Olympique lyonnais va (un peu) mieux. Incapable de gagner en Ligue 1 depuis le 26 janvier (3-0 contre Toulouse, 2 défaites et 2 nuls ensuite), Lyon a repris sa marche en avant par une victoire pénible à Metz. Pas le match de l'année, mais suffisant pour se rapprocher des places européennes, et notamment de Monaco, 5eme avec 39 points contre 37 pour l'OL. A l'aube d'une quinzaine décisive (réceptions de la Juventus, de l'AS Saint-Etienne,et de Paris en coupe de France,  puis déplacement à Lille !), le Lyon est loin d'être mort. Au contraire, tapis dans l'ombre de sa septième place, il est prêt à surgir au moment voulu. Ses adversaires directs, que Lyon affrontera tous dans le sprint final, sont prévenus. 

à voir aussi Ligue 1 : la course au podium relancée Ligue 1 : la course au podium relancée