Ligue 1 : Bousculé à Dijon, Marseille s'en sort avec le match nul

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Tavares Mandanda Dijon Marseille
Les Marseillais ont subi en deuxième période. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Intéressants contre Montpellier ce week-end (1-1), les Marseillais n'ont pas réussi prendre le match à leur compte contre Dijon ce mardi (0-0). Privés de quatre potentiels titulaires, ils ont été bien bousculés en deuxième période par la lanterne rouge du championnat de France.

A Gaston-Gérard, l'Olympique de Marseille avait l'occasion de prendre provisoirement la 2e place au classement du championnat de France mardi. Mais les joueurs d'André Villas Boas n'ont pas réussi à s'appuyer sur les progrès entrevus contre Montpellier samedi (1-1). Ils n'ont pas su sortir victorieux de leur déplacement à Dijon, pourtant lanterne rouge de Ligue 1. Globalement, les Marseillais ont dominé la première période.

Maxime Lopez a rapidement buté sur Alfred Gomis (2'). Valère Germain a ensuite frôlé le cadre sur une reprise de volée pied gauche au deuxième poteau (25'). Belle occasion pour le jeune Lucas Perrin également, qui a failli s'offrir un but d'attaquant pour sa première apparition en Ligue 1. Trouvé au point de penalty, le défenseur central a tiré au-dessus de la transversale de Gomis (29'). Malgré ces trois situations chaudes, l'OM n'a pas dominé outrageusement pendant son temps fort.

Dijon aurait pu espérer mieux en deuxième mi-temps

Si Dijon a eu du mal à voir le jour dans le premier acte, le club bourguignon est revenu des vestiaires avec de meilleures intentions. En dépit de leur statut de lanterne rouge, les hommes de Stéphane Jobard ont pris le dessus sur des Phocéens gênés par les absences de plusieurs cadres (Thauvin, Gonzalez, Kamara, Payet). Julio Tavares a posé beaucoup de problèmes par ses déviations aériennes et sa puissance physique.

Les Dijonais se sont procuré cinq belles situations en deuxième mi-temps, avec notamment une tête de Bruno Ecuele Manga sur le poteau (51'), quand les Marseillais ne se sont illustrés que sur un contre mené par Nemanja Radonjic, venu buter sur Gomis (71'), et sur une frappe non cadrée de Dario Benedetto à la 89e minute. Si l'OM remonte à la 4e place,  le club phocéen est sous la menace de quatre clubs qui n'ont pas encore disputé la 7e journée de Ligue 1. Quant aux Dijonnais, ils restent bloqués à la 20e et dernière place de la hiérarchie.