Karamoh Bordeaux Rebocho Guingamp
Karamoh (Bordeaux) et Rebocho (Guingamp) à la lutte | NICOLAS TUCAT / AFP

Ligue 1 : Bordeaux s'enlise face à Guingamp

Publié le , modifié le

Déjà à la peine ces derniers temps, Bordeaux n'est pas parvenu à battre Guingamp, pourtant lanterne rouge du championnat, lors de ce match comptant pour la 23e journée de Ligue 1 (0-0). Auteurs d'une terne prestation, les Girondins restent englués dans le ventre mou du championnat.

Bordeaux a étalé ses limites actuelles en ne parvenant pas à battre le club de Jocelyn Gourvenec, revenu sur la pelouse d'un club qu'il avait entraîné il n'y a pas si longtemps. Dans un match extrêmement pauvre en occasions, les Girondins ont affiché un manque d'envie assez criant. L'EAG, de son côté, marque un point dans sa lutte pour le maintien. 

Déclarations :

Eric Bedouet (entraîneur de Bordeaux): "On a bien démarré, ensuite c'est Guingamp qui a pris l'ascendant. C'était mieux en deuxième mi-temps. Il y a une occasion contre nous très importante. C'est plus Vuka (Jovanovic) qui en taclant a failli mettre le but contre son camp et après il y a un raté de Nolan Roux. Ca a été le tournant du match, ils auraient pu mener au score, cela n'aurait pas été illogique. On a essayé de pousser, c'était désordonné, il faut qu'on trouve plus de maîtrise dans ce jeu là pour pouvoir faire la différence. Pour nous, ce sont deux points perdus. Quand on fait match nul chez nous, ce n'est jamais bon. Mais quand on ne peut pas gagner, il faut savoir ne pas perdre parce qu'on aurait pu perdre sur une action. On a fait des efforts en 2e mi-temps qui correspondaient aux efforts d'une équipe qui voulait prendre des points. On a pris sur nos deux matches à domicile quatre points, on aurait préféré en prendre six, ça c'est sûr. (Briand absent ?) C'est une décision du staff. Il y a trois matches à gérer cette semaine, c'est une question de gestion, on ne peut pas faire non plus n'importe quoi".

Jocelyn Gourvennec (entraîneur de Guingamp): "On a eu un début de match difficile jusqu'à ce qu'on change de système au bout de 25 minutes. On a été plus équilibré après, on a plus gêné Bordeaux. Eux ont haussé le niveau par rapport au match de Toulouse, il a fallu qu'on défende bien avant tout. En 2e mi-temps, on a été un peu plus habile pour sortir, plus menaçant. C'est nous qui avons l'occasion la plus nette, on ne peut pas avoir une occasion plus nette, ça n'existe pas. Je pense que Nolan (Roux) est surpris. Passer à 1-0 aurait plus fragilisé Bordeaux, on n'a pas été capable de le faire. Après il a fallu gérer la rentrée de Cornelius, c'est toujours particulier, ça rend le match instable, on n'est pas à l'abri. On est content de prendre un point et avec un peu plus d'opportunisme, on pouvait gagner en jouant mieux les coups. Quand les autres (équipes) ne jouent pas et que l'on prend un point, le compteur tourne. Tous les points vont compter, on avance" 
 

France tv sport francetvsport