Ligue 1 : Bordeaux se reprend face à Evian 2-1

Ligue 1 : Bordeaux se reprend face à Evian 2-1

Publié le , modifié le

Les Girondins de Bordeaux se sont imposés dans le match d’ouverture de la 6e journée de Ligue 1. Les hommes de Willy Sagnol reprennent provisoirement la tête du championnat à la faveur de ce succès, le quatrième de la saison, face à Evian 2-1. Les Girondins se reprennent bien après leur revers la semaine dernière face à Guingamp. Les Haut-Savoyard, eux, restent cloués à cette place de lanterne rouge.

La défaite à Guingamp avait ramené Bordeaux sur terre. Invaincu avant ce déplacement en Bretagne, les hommes de Willy Sagnol s’étaient inclinés 2-1. Ils avaient l’occasion de se rattraper face à la lanterne rouge du championnat, Evian Thonon Gaillard. Ils ne l’ont pas laissé passer. Les Girondins ont ouvert le score par leur homme en forme, l’Uruguayen Diego Rolan (19e minute), auteur de son quatrième but de la saison, avant de faire le break au retour des vestiaires par Wahbi Khazri d’une superbe frappe à l’entrée de la surface. La fin de match aurait pu être compliquée mais la réduction du score de Tejeda aura finalement été anecdotique (86e). Avant les matches de Marseille face à Rennes samedi, de Lille contre Montpellier et de Saint-Etienne à Lens dimanche, Bordeaux reprend la tête de la Ligue 1.

Bordeaux en père peinard

Pour se replacer au sommet de la Ligue 1, Bordeaux n’a pas eu à forcer. Dès le début de la rencontre, les joueurs de Willy Sagnol ont pris la mesure des Haut-Savoyards. C’est d’un déboulé côté gauche de Nicolas Maurice-Belay qu’est venue l’ouverture du score, le milieu offensif trouvant au premier poteau Diego Rolan dont la reprise au premier poteau a trompé Hansen (19e). L’Uruguayen confirme ainsi son bon début de saison en inscrivant son 4e but de la saison. A part ça, pas grand-chose. Evian n’a eu que très peu d’occasions à se mettre sous la dent durant 90 minutes.

Bordeaux n’en a pas eu non plus beaucoup mais sur la première action de la seconde période, Wahbi Khazri bien lancé par Jaroslav Plasil a réveillé Chaban-Delmas. Sa frappe de l’intérieur du droit est venue se loger dans la lucarne d’Hansen (56e). La dernière demi-heure n’aura été qu’une longue démonstration de maîtrise bordelaise face à l’impuissance savoyarde, à peine troublée par la réduction du score chanceuse de Yeltsin Tejeda (86e) et la poussée dans les ultimes secondes. Mais Cheick Diabaté, discret en attaque, à renvoyer de la tête le dernier ballon chaud. Pour les hommes de Pascal Dupraz, malgré des réelles volontés de bien faire et d’aller de l’avant, la saison s’annonce longue. Pour Bordeaux, en revanche, elle pourrait être belle, même s'il faudra sûrement faire plus.

Benoit Jourdain @BenJourd1