Ligue 1: Bordeaux-Marseille, le temps des miracles

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
Le Marseillais Boubacar Kamara au duel avec les Bordelais Briand et Pablo
Le Marseillais Boubacar Kamara au duel avec les Bordelais Briand et Pablo | AFP - GERARD JULIEN

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le match d'ouverture de la 31e journée de Ligue 1 est un choc historique entre Bordeaux et Marseille. Mais entre une formation bordelaise qui n'a plus gagné depuis le 17 février dernier et pointe dans le ventre mou du classement (13e), et un OM qui ne s'est plus imposé en Gironde depuis 1977 et qui semble hors de portée de la qualification en Ligue des Champions, ce n'est plus, loin de là, une confrontation au sommet.

"L'objectif était de faire mieux que la saison dernière, ce serait un échec" de rater le podium, estime Boubacar Kamara, le défenseur central de Marseille. "Mais il faut bien finir la saison, sur un plan comptable tout peut encore arriver". Au pied du podium la saison passée avec une 4e place, l'OM ambitionnait de retrouver la Ligue des Champions cette saison. Aujourd'hui 5e, à un point de la 4e place (Saint-Etienne) mais à 8 de la 3e (Lyon), les Olympiens sont loin du compte. "Je vous rappelle qu'on est passé 5e, on n'est plus 4e, avant de penser à rattraper 8 points il faut déjà dépasser Saint-Etienne", prévient Rudi Garcia, l'entraîneur, qui "y croit, évidemment".  "Certes, il faudra qu'ils fassent des erreurs pour qu'on puisse aller en Ligue des champions, mais nous, il nous faut engranger des points", insiste Kamara.

Il faudrait donc un petit miracle pour que  la Champions League soit au programme la saison prochaine. Un peu comme si Marseille parvenait à mettre fin à 41 ans d'insuccès en terre girondine... C'est bien le premier défi qui attend les Marseillais ce soir, lors de leur déplacement à Bordeaux. depuis 1977, l'OM n'a plus gagné ici. "Plus une série dure, plus elle se rapproche de sa fin", lance Garcia. "C'est une vraie source de motivation, on sait qu'on va trouver une équipe de Bordeaux motivée et un Matmut Stadium contre nous." Pour Boubacar Kamara, "si on les bat, on peut entrer dans la légende de l'OM. Entre joueurs on en a beaucoup discuté cette semaine". S'imposer à Bordeaux, c'est peut-être la saison ou jamais.

Bordeaux en souffrance

Car les Girondins sont à l'agonie. Trois entraîneurs en une saison, cela donne une idée des problèmes de l'équipe et d'un club qui a changé également de propriétaire. Et pour l'instant, ce n'est pas l'Amérique. Avec Paulo Sousa, malgré du travail et quelques améliorations dans le contenu, Bordeaux n'a enregistré que deux matches nuls (contre Rennes et à Amiens). L'attaque est toujours aussi poussive (6e plus mauvaise de Ligue 1) et l'absence d'enjeu en cette fin de saison (à 14 points des places européennes, avec 12 points d'avance sur le barragiste) font des Bordelais une proie bien tentante.

Mais l'entraîneur portugais, qui doit certainement être impatient de tourner la page de cette saison pour modeler son effectif à sa main, a prévenu: "Le match contre l'OM, c'est le match le plus important", disait-il à ses joueurs dans le vestiaire la semaine dernière après le terne nul à Amiens (0-0). "Quand on arrive ici, on nous fait comprendre que ce match est historique et très important pour les supporters", souligne Jimmy Briand. En cas de victoire, ce serait la 5e victoire en 16 matches (toutes compétitions confondues) depuis le début de l'année des Girondins. Un petit miracle en quelque sorte.