Bordeaux Paris

Ligue 1 : Bordeaux accroche Paris, qui perd ses premiers points de la saison

Publié le , modifié le

Après sa victoire pleine d'espoirs cette semaine en Ligue des Champions face à Liverpool, le Paris Saint-Germain a repris tranquillement en Ligue 1. Trop sans doute car, ce dimanche, les Parisiens ont concédé le nul face à Bordeaux en clôture de la 15e journée (2-2). Avec une équipe légèrement remaniée, le PSG s'est montré trop suffisant pour battre les Girondins. Ces derniers stoppent la série de victoires de Paris, qui a vu Neymar sortir sur blessure avant l'heure de jeu.

Le Paris Saint-Germain est bien loin de l'euphorie affichée mercredi après la victoire face à liverpool. Ce dimanche, face à Bordeaux (2-2), les tristes mines étaient de sortie. Tout d'abord parce que la série de succès du PSG est interrompue. Le record de victoires consécutives dans un début de saison, dans les cinq grands championnats européens, s'arrête donc à 14. Mais aussi les Parisiens ont perdu Neymar, sorti sur blessure à la cuisse (56e). 

La soirée aurait pu se ternir encore plus pour le leader de la Ligue 1. Kylian Mbappé, seul, bat Benoit Costil (66e) et permet alors au PSG de reprendre l'avantage (2-1). Mais la préoccupation prend vite le dessus. A peine le ballon rentré dans le but, le Français ne réalise pas sa célébration. Au contraire, il se tourne vers son banc et indique le changement avec les doigts. Finalement, l'international bleu regagne le pré bordelais et poursuit le match jusqu'à son terme. 

Pourtant, Thomas Tuchel avait pris ses précautions. Avec sept matchs jusqu'au 22 décembre (9 matches en tout en 28 jours en comptant celui face Liverpool et Toulouse), l'Allemand avait décidé de laisser sur le banc Edinson Cavani, Marco Verratti ou Presnel Kimpembe. Mais pas Mbappé et Neymar. Adrien Rabiot, lui, n'était même pas présent sur la feuille de match. En négociations avec le club quant à une prolongation de contrat, le Français ne faisait pas partie du voyage, pour des raisons familiales, selon le journal L'Equipe. 

Bordeaux a mis à mal Paris

Après une performance aboutie cette semaine face à Liverpool, le PSG est apparu décontracté. Trop sans doute. Dans un stade rempli, Bordeaux a été le plus dangereux, frappant 18 fois au but. Jamais Paris n'avait concédé autant de tirs dans un match de championnat cette saison. Mais sur le plan offensif, les champions de France en titre ont aussi été brouillons. Une certaine forme de suffisance qui a repoussé à la 31e minute la première frappe des joueurs de la capitale.

Sauf que Paris semblait pouvoir accélérer et marquer à tout instant. Et Neymar l'a prouvé en reprenant un centre de son compatriote brésilien, Dani Alves (34e). Toutefois, la validité du but a tardé à venir, la vidéo entrant en jeu. Sur la réalisation du numéro 10 parisien, Mbappé se trouve en position de hors-jeu passif. Mais l'arbitre, monsieur Schneider, a accordé le but. 

Deux penalties oubliés pour Paris ?

Paris aurait même pu faire le break avant la mi-temps. Tout d'abord, le Brésilien se voit refusé, à raison, un but pour hors-jeu. Puis Angel Di Maria heurte le montant, avant que Neymar ne soit taclé dans la surface. "On regarde (l'assistance vidéo) sur un but régulier (celui de Neymar sur l'ouverture du score) pendant cinq minutes pour trouver quelque chose, et nous avons deux occasions de regarder des situations cruciales pour un penalty et on ne regarde pas... On doit regarder, non ?", a pesté Thomas Tuchel au micro de Canal +. La seconde, en seconde période, survient lorsque Eric Maxim Choupo-Moting tombe dans la surface après un duel avec le gardien Benoît Costil. 

Mené au score, Bordeaux a repris tambour battant la rencontre suite à la pause. Et les offensives ont fini par faire mouche, grâce à Jimmy Briand qui a repris un centre à terre de Yann Karamoh, très remuant (53e). Mais comme en première période, Paris a placé un coup d'accélérateur par Mbappé (66e). Et rebelote. Le PSG aurait pu se mettre à l'abri, mais de nouveau, Angel Di Maria voit sa frappe détournée par la barre transversale. 

Poussé par le Matmut Atlantique, les Girondins ont cru jusqu'au bout à l'exploit : être le premier club à accrocher Paris. Et Cornelius a rendu la chose réelle en devançant Thiago Silva au premier poteau (84e). Paris, n'aura pas le temps de cogiter car la Ligue 1 revient en semaine. Le PSG iront à Strasbourg mercredi, alors que Bordeaux, onzième, recevra Saint-Etienne.

Théo Dorangeon @@jusdorangeon