Ligue 1: Battu à Brest, le LOSC n'est plus invincible

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hortense Leblanc
Brest-LOSC
Renato Sanches et ses partenaires concèdent leur première défaite de la saison, à Brest. | Fred TANNEAU / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Les matches se suivent mais ne se ressemblent pas pour le LOSC. Après avoir illuminé la semaine européenne des clubs français en dominant le Milan AC (3-0), les Dogues se sont inclinés face à une équipe brestoise joueuse ce dimanche après-midi, 3-2. Les Bretons ont largement dominé la première période, inscrivant trois buts, que les Lillois ne sont pas parvenus à remonter malgré une meilleure deuxième mi-temps.

Après deux matches nuls en championnat contre Nice et Lyon, les Dogues voulaient reprendre leur marche en avant ce dimanche contre Brest, qui restait sur trois défaites consécutives. Mais dans un stade Francis-Le Blé à huis-clos, les Bretons ont surpris, en dominant outrageusement la première période. Les hommes d’Olivier Dall’Oglio, très bien organisés, n’ont concédé aucune occasion franche. Mieux, les "pirates" ont fait couler leurs adversaires, en montrant beaucoup d’envie.

Dès la 15e minute, Ronaël Pierre-Gabriel inscrivait son premier but en professionnel, sur un centre de Perraud. Le latéral droit brestois, intenable, doublait la mise quatre minutes plus tard, sur une demi-volée. A la 42e minute, le score était encore alourdi par Irvin Cardona, de la tête, sur un centre de Mounié (3-0). L’addition aurait pu être plus salée pour les Lillois, passés complètement à côté de leur première mi-temps, sans les parades décisives de Mike Maignan devant Faivre à la 5e minute, puis Perraud à la 29e. Ils ont tout de même réduit le score, dans le temps additionnel du premier acte, sur un penalty pour une semelle de Lasne sur Fonte, transformé par Burak Yilmaz.

Au retour des vestiaires, Christophe Galtier opérait trois changements pour faire réagir son équipe. Ikoné, Bradaric et Soumaré ont été remplacés par Lihadji, Reinildo et Xeka. Une stratégie payante puisque ses joueurs ont affiché de meilleures intentions, en haussant leur niveau de jeu, et en pressant haut leurs adversaires. L’ancien marseillais Lihadji ne tardait pas à se mettre en évidence, en offrant un but à Burak Yilmaz, à la 57e minute. Le Turc, toujours dans les bons coups, trouvait le poteau à la 90e minute, figeant le score à 3-2. La réaction lilloise n'aura pas suffi pour accrocher un match nul. Les Dogues peuvent nourrir des regrets d'être passés complètement au travers de la première période, qui les a mis en difficulté pour le reste de la partie.

Après un match abouti et solide, le Stade Brestois repart en avant avec une victoire méritée. Avec sa première défaite de la saison, le LOSC a désormais cinq points de retard sur le PSG, leader du championnat.

Hortense Leblanc hortense_lblnc