Ligue 1 - Bastia-PSG : Avec Ben Arfa et Jesé, le champion lance sa saison

Ligue 1 - Bastia-PSG : Avec Ben Arfa et Jesé, le champion lance sa saison

Publié le , modifié le

Bousculé mais peu inquiété par Bastia, le Paris Saint-Germain a dû attendre le dernier quart d'heure pour voir Kurzawa reprendre victorieusement une frappe de Jesé repoussée par Leca (0-1). L'Espagnol, entré en jeu, a fait ses débuts sous les couleurs parisiennes tout comme Hatem Ben Arfa.

Dans l'anonymat de la Ligue 1 face aux Jeux Olympiques de Rio, le PSG a repris son rythme de croisière. Certes, le succès en terres corses n'a pas été flamboyant mais Unai Emery retiendra les trois points dans une ambiance hostile et même honteuse quand Lucas a été la cible de projectiles alors qu'il tentait de frapper un corner. Le Brésilien a été touché à la tête et le match a été arrêté de longues minutes. Sans une bonne sortie de Leca, Jesé aurait pu ouvrir le score alors qu'il venait de remplacer Ben Arfa placé avant-centre en l'absence d'Edinson Cavani.

Un match tendu

Pour une reprise, les amoureux de la Ligue 1 espérait un peu plus de spectacle mais ce Bastia-PSG n'était pas là pour ça. En première période, les Corses sont bien organisés défensivement et se projettent assez vite vers l'avant, tant et si bien qu'ils tentent plus leurs chances que les Parisiens (huit tirs à deux). Avec un trio d'attaque Lucas-Ben Arfa-Di Maria, Paris cherche la solution sans la trouver sous les yeux de Patrick Kluivert, le nouveau directeur sportif du club. 

Il faut en fait attendre la deuxième période pour voir la première occasion parisienne avec une reprise de Di Maria bien repoussée par Leca. Malheureusement, le spectacle glisse peu à peu de la pelouse aux tribunes. A la 70e minute, Lucas est prêt à tirer un corner mais reçoit un projectile sur l'arrière du crâne et s'écroule. S'ensuivent de longues minutes d'attente, des échauffourées entre Bastiais en tribunes et de la tension entre les 22 joueurs. La fin de match sera d'ailleurs particulièrement houleuse sur le terrain. Unai Emery n'en a cure. Seul le but de Layvin Kurzawa suite à une bon mouvement entre Di Maria et Jesé l'interessera. Oui son PSG n'a pas été brillant mais il a parfaitement lancé sa saison.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot