Bastia Monaco
Gaël Danic a réalisé un grand match pour accrocher Monaco | PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

Ligue 1 : Bastia accroche Monaco (1-1)

Publié le , modifié le

Le rouleau compresseur monégasque a un peu ralenti face à Bastia en ouverture de la 26e journée de Ligue 1. Les leaders du championnat ont été accrochés (1-1) par une équipe de Bastia solide, pourtant engluée à la 19e place du classement avant le match. Leonardo Jardim avait à coeur de bien préparer le choc de Ligue des champions face à Manchester City qui attend ses joueurs mercredi, mais ceux-ci avaient peut être déjà la tête à l'Europe.

Monaco n'a pas gagné, et c'est suffisamment rare pour être souligné. Cela n'était pas arrivé depuis le 29 janvier, mais c'était face à un tout autre adversaire que les Monégasques avaient fait match nul : leur dauphin parisien. Face à une équipe Bastiaise en grande difficulté qui restait sur deux défaites consécutives, les joueurs de Leonardo Jardim se sont fait surprendre. Dès le début du match, les Corses ont décidé de presser haut et fort, de secouer leurs adversaires dans les duels et de profiter de ces ballons récupérés. A la 19e minute, sur un centre de Danic, Sadio Diallo s'est chargé d'ouvrir le score d'une belle tête piquée. Il aura fallu la goal line technologie pour en être sûr, mais Monaco était bel est bien mené 1-0 sur la pelouse de Bastia. 

Bastia au courage

Sans idée, l'ASM a eu du mal à se mettre dans le sens de la marche. Au bout de 30 minutes, la meilleure attaque d'Europe n'avait tiré qu'une seule fois au but et son milieu de terrain n'était toujours pas parvenu à contrer la débauche d'énergie bastiaise. Sans Yannick Cahuzac, suspendu, ni Allan Sain-Maximain, prêté par Monaco et pas autorisé à jouer, les Corses ont réussi à faire douter le leader du championnat pendant toute la première période. 

Au retour des vestiaires, Subasic a d'abord sauvé les siens en gagnant son duel face au très remuant Gaël Danic, avant que Bernardo Silva n'égalise de la tête à la 52ème minute. La fin de match a été plus laborieuse pour les joueurs de François Ciccolini. La dépense d'énergie indispensable pour éteindre les attaquants adverses a commencé à se faire sentir, et les attaques monégasques se sont multipliées sur le but de Jean-Louis Leca. Les entrées de Fabinho au milieu et Mbappé en attaque ont fait du bien à l'ASM, mais Bastia a tenu au courage et peut se satisfaire de ce résultat obtenu face à une équipe plutôt habituée à laminer les petites équipes. En face, Leonardo Jardim va pouvoir préparer son match face à Manchester City, tout en gardant un oeil sur le Paris-Saint Germain qui pourrait revenir sur ses talons en cas de succès.