Joie Denis Bouanga et Arnaud Nordin
La joie des attaquants stéphanois, Denis Bouanga et Arnaud Nordin. | NICOLAS TUCAT / AFP

Ligue 1 : Avec un grand Stéphane Ruffier, Saint-Etienne s'impose sur le fil à Bordeaux

Publié le , modifié le

Quelle réussite ! Les Verts, très longtemps dominés, se sont imposés sur la pelouse de Bordeaux (1-0) à l'occasion de la 10e journée de Ligue 1. Saint-Etienne a encore pu compter sur un immense Stéphane Ruffier, énorme en dernier rempart, avant que Denis Bouanga convertisse un pénalty quasiment à la dernière seconde. Les Stéphanois reviennent à trois points du podium.

Le podium pour l'une, la confirmation du renouveau pour l'autre. Entre les Girondins de Bordeaux et l'AS Saint-Etienne, les enjeux de ces deux équipes n'étaient pas du tout semblables. Pour les Bordelais, qui restaient sur trois victoires en cinq matches, le podium était en ligne de mire avant le coup d'envoi. Pour les Stéphanois, il s'agissait de confirmer les belles promesses aperçues lors du Derby remporté il y a quinze jours. D'ailleurs, le nouvel entraîneur et manager général du club du Forez, Claude Puel, avait encore réservé des surprises au moment de valider la feuille de match. Si le jeune Wesley Fofana (18 ans) prenait place dans la défense à 3 (ou 5 selon la phase de jeu) aux côtés de Loic Perrin (34 ans) et William Saliba (18 ans), l'ancien technicien de l'OGC Nice a également reconduit sa confiance à l'attaquant formé dans le Forez, Charles Abi (19 ans). Autrement dit, le banc de l'ASSE bénéficiait d'un casting XXL avec Romain Hamouma, Timothé Kolodziejczak, Arnaud Nordin ou encore Yohan Cabaye et Robert Beric. Mais cette fois-ci, les choix si payants contre l'OL se sont avérés moins efficaces contre de solides bordelais... Mais visiblement, la réussite qui fuyait tant Sainté est revenue à toute vitesse.

Ruffier, le retour du patron

Car si les Verts ont très bien commencé, à l'image de la jolie frappe enroulée de Boudebouz (2e), ils ont par la suite beaucoup plus souffert face à des Bordelais plus entreprenants, plus actifs en phase offensive. Mais pour eux, la difficulté à trouver la faille et l'impossibilité à ouvrir le score s'est résumé à une seule personne : Stéphane Ruffier. De retour de blessure après un mois d'absence, le vice-capitaine stéphanois n'a pas montré qu'il n'avait plus joué depuis plusieurs semaines. Encore une fois, celui qui vient de signer son 300e match sous le maillot Vert en Ligue 1 a sorti une performance de haute volée pour garder la cage de l'ASSE inviolée. Tous les attaquants girondins se sont alors cassés les dents face aux multiples parades de Ruffier à savoir Kalu (1re), Kamano (16e), Adli (33e) ou Hwang par deux fois (69e et 80e).

La rentrée de Hwang a d’ailleurs posé énormément de problèmes aux hommes de Claude Puel mais ces derniers ont également pu compter sur une charnière centrale redoutable. Pourtant, elle était composée de deux gamins, Fofana et Saliba. Mais le jeune défenseur qui a signé à Arsenal cet été - prêté dans la foulée à l'ASSE - a annihilé toutes les offensives qui n'arrivaient pas jusque dans les gants de Ruffier. Du coup, Verts d'espoir, les Stéphanois ont continué d'y croire. Alors que tout le monde s'attendait à voir un match nul, déjà flatteur pour le club forézien, c'est finalement Saint-Etienne qui s'en sort avec les trois points de la victoire ! Sur l'ultime offensive de la partie, Arnaud Nordin, rentré une quinzaine de minutes plus tôt, est accroché dans la surface bordelaise par Pablo. Mr Buquet n'a pas hésité, et le VAR a validé sa décision, plus ou moins litigieuse. C'est donc Denis Bouanga, très en jambes encore ce dimanche dans un rôle de piston, qui a pris ses responsabilités (1-0, 90e+3). Alors que les Verts vivaient des heures sombres il y a moins de trois semaines, les voilà à trois points du Stade de Reims, troisième.