Dario Benedetto, buteur de l'OM

Ligue 1 : Avec Dario Benedetto, l'OM reçoit Montpellier avec sérénité

Publié le , modifié le

Avant le début de la saison, les fans de l'Olympique de Marseille restaient sceptiques sur les capacités de leur équipe à jouer les premiers rôles en Ligue 1 cette saison. Mais avec Dario Benedetto et à l'heure d'affronter Montpellier (12e à 7 points) lors de la 6e journée, les Phocéens (4e à 10 pts) commencent à y croire.

Les trois victoires d'affilée ont de quoi donner des ailes aux hommes d'André Villas-Boas. "Il est encore trop tôt, tempère le technicien portugais. Tout peut se passer, on n'a encore rien joué." Villas-Boas sait aussi que la confiance est bel et bien présente dans son effectif, et l'une des nouvelles recrues du club n'y est pas étrangère.

Auteur de quatre buts en cinq rencontres (dont quatre en tant que titulaire), Dario Benedetto peut faire partie des meilleurs buteurs du championnat et permettre à l'OM de franchir un cap cette saison. Son pénalty raté contre Nantes n'est plus qu'un mauvais souvenir. En quête d'un attaquant performant après les Mitroglou et autre Balotelli, le club phocéen n'a pas hésité à débourser 14 millions d'euros pour s'offrir les services de l'attaquant de Boca Juniors. Même dans le vestiaire, le joueur de 29 ans a déjà convaincu ses coéquipiers. "On se régale à jouer avec lui, parce qu'il décroche, il dézone", explique Morgan Sanson. "Il crée des espaces entre les lignes, donc nous, derrière, on se régale, car on arrive à jouer et à se trouver. En plus de ça, il marque des buts, donc on est super content de lui. On espère qu'il en marquera d'autres", espère le milieu de terrain qui compare son coéquipier à Agüero.

Un but tous les trois tirs

Joueur puissant, rapide et très bon finisseur, mais n'hésitant pas à décrocher, celui que l'on surnomme "Pipa" est un attaquant complet. S'il a pourtant failli arrêter le football à 12 ans lorsque sa mère meurt d'une crise cardiaque pendant l'un de ses matches, sa passion pour le ballon rond et son talent finiront par le mener en 2016 à Boca Juniors où il ne tardera pas à s'imposer. Mais une blessure au genou va l'éloigner des terrains plusieurs mois, et tardant à retrouver sa place, il n'hésitera pas à répondre positivement à l'offre de l'OM. Pour son sixième match en Ligue 1, l'Argentin se prépare donc à confirmer son talent face à Montpellier.

Dans un Vélodrome conquis, Benedetto se sent déjà chez lui. "Pour être honnête, j'ai été surpris par le public", a-t-il admis lors d'un entretien accordé à la chaîne L'Equipe, estimant même s'y "sentir comme à la maison". Et il aura bien besoin de ce soutien pour trouver la faille face à Montpellier, "une équipe extraordinaire, bien en place, bien construite " selon les mots de son entraîneur. Auteur de 12 tirs depuis ses débuts sous le maillot marseillais, soit un but tous les trois tirs, l'Argentin a de quoi inquiéter les Héraultais.