Ligue 1 : Après le nul entre Toulouse et Lille, le PSG est sacré champion

Publié le , modifié le

Auteur·e : Guillaume Gorgeu
Sangare (Toulouse) et Soumare (Lille) à la lutte dans les airs lors du match comptant pour la 33e journée de ligue 1
Sangare (Toulouse) et Soumare (Lille) à la lutte dans les airs lors du match comptant pour la 33e journée de ligue 1. | REMY GABALDA / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

En ne gagnant pas face à Toulouse, dans le cadre de la 33e journée de Ligue 1, Lille ne peut désormais plus revenir sur le PSG, officiellement champion de France. Avec un seul point pris, les hommes de Christophe Galtier perdent du terrain sur Lyon (3e), et possèdent désormais six points d’avance.

Le match : Lille n'a jamais été en mesure de s'imposer

Les Lillois devaient absolument l’emporter pour repousser un peu plus le titre des Parisiens. Mais la victoire était surtout impérative pour obtenir un fauteuil confortable devant le troisième, Lyon. Mais les Nordistes sont tombés face à de solides Toulousains.

Les hommes d'Alain Casanova ont d’entrée de jeu réalisé un pressing efficace, investissant le camp du LOSC et empêchant ainsi  les velléités des Nordistes à aller de l’avant. Mais les spectateurs du Stadium ont dû attendre la 11e minute pour voir la première frappe de la rencontre. Servi sur un centre de Matthieu Dossevi, Jimmy Durmaz a repiqué dans l’axe et a déclenché un tir venant s’écraser sur l’équerre droit de la cage de Mike Maignan.

Des Lillois pas dangereux

Après un bon quart d’heure de domination, Toulouse a perdu un peu le contrôle du jeu permettant une réaction du LOSC, par Jonathan Ikoné. A la 20e, sa frappe est passée à ras de terre, tout près du poteau. Dix minutes plus tard, c’est Jonathan Bamba qui a tergiversé dans la surface, voyant son tir contré. Bousculés, les hommes de Christophe Galtier n’ont pas trouvé de fluidité, bien loin de la sérénité contre le PSG, il y a une semaine. 

Au retour des vestiaires, les coéquipiers de Nicolas Pépé ont montré de meilleures intentions, se traduisant par de grosses occasions. A la 54e, Jose Fonte reprend un centre de Mehmet Celik, en réalisant un tir trop croisé et longeant la ligne de but. A la 62e, Thiago Mendes croyait avoir libérer les siens. Mais le VAR est intervenu et a annulé le but pour une main d'Ikone en tombant, avant de reprendre le ballon. En fin de rencontre, c'est Baptise Reynet qui a réalisé une parade, sur la première frappe cadrée des Nordistes (81e).

Au final, les Lillois peuvent repartir de Toulouse avec des regrets pour la course à la deuxième place. En effet, le LOSC voit l'OL revenir à six points, à cinq journées de la fin du championnat. Cela promet une alléchante opposition entre les deux clubs, lors de la 35e journée.

Le fait de match : Le but annulé par le VAR

Jonathan Ikoné a réalisé un sacré numéro pour se déjouer de la défense et servir Thiago Mendes. Seulement, lors de ce mouvement, l'attaquant est tombé et a repoussé involontairement le ballon de la main avant de se relever et donner le ballon à son coéquipier. En faisant appel au VAR, l'arbitre a donc décidé d'invalider le but.

Un nul qui donne le titre à Paris

Après trois occasions ratées, dont la plus lourde défaite du PSG en championnat depuis décembre 2000 contre Lille (5-1), les Parisiens sont devenus champions avant même une quatrième tentative ce soir contre Monaco. C'est ce que l'on retiendra de ce 6e titre de l'ère qatarie : l'incapacité à mettre fin au suspense. Ce soir, les joueurs voudront sûrement se rattraper et s'imposer au Parc des Princes pour rendre la fête complète avec ses supporters.  

à voir aussi Ligue 1 : Paris, trois flops pour une saison au top ? Ligue 1 : Paris, trois flops pour une saison au top ?