Florian Thauvin à la lutte avec Karl Toko-Ekambi lors de OM-Angers
Florian Thauvin à la lutte avec Karl Toko-Ekambi lors de OM-Angers | BERTRAND LANGLOIS / AFP

Ligue 1: Angers freine l’OM

Publié le , modifié le

Tenus en respect par le Sco (1-1), les Olympiens (7 points), qui poursuivent leur série de matches sans défaite (14 en Ligue 1, 17 toutes compétitions confondues) laissent n"anmoins filer le groupe de tête composé de Monaco et Saint-Etienne (9 points). Après un net succès sur Dijon (3-0) puis une victoire heureuse à Nantes (1-0), les hommes de Rudi Garcia ont été contrecarrés dans leurs projets par une valeureuse formation angevine qui aurait pu arracher la victoire en fin de rencontre.

La première occasion était angevine : sur un coup-franc tiré par Mangani, Crivelli était tout proche de conclure d’une tête croisée (5e). Marseille réagissait à la 17e et le coup était gagnant : débordement de Sanson côté droit qui trouvait Clinton Njie dans la surface pour un enchainement de toute beauté avec ballon par-dessus et reprise de l’extérieur du droit pour tromper Letellier (1-0). Le 3e but de l’ancien attaquant de Lyon cette saison en Ligue 1.

Njie marque et sort

Le Sco répondait immédiatement mais Crivelli, auteur d’un beau dribble sur Rami, butait sur le vigilant Mandanda. L’OM perdait son buteur à la 37e : Njie devait sortir pour une douleur à la cuisse droite après un contact avec Santamaria. Il était remplacé par Germain. Angers rivalisait avec son hôte et Marseille attendait la pause sans prendre de risques, se contentant de gérer.

La seconde période était plus rythmée. A la 52e, Gustavo effectuait un bon centre pour Thauvin dont la tête passait au-dessus du cadre. Quatre minutes plus tard, Sanson régalait le Vélodrome : l’ancien milieu de Montpellier s’emmenait le ballon du pied droit pour lancer Ocampos d’une belle talonnade du gauche, mais l’ancien Monégasque manquait totalement son centre-tir.

Angers aurait pu l'emporter

Angers répliquait par une frappe contrée de Santamaria (60e). Les hommes de Rudi Garcia poussaient un peu plus pour tenter de se mettre à l’abri : Thauvin s’appuyait sur Germain pour percer dans l’axe et tirer au-dessus (65e). Le Sco douchait toutefois les fans de l’OM en égalisant à vingt minutes du terme : Toko Ekembi héritait du cuir sur le côté gauche, s’avançait sans être inquiété et logeait le ballon hors de portée de Mandanda dans le petit filet intérieur (1-1).

Les Phocéens perdaient pied, les erreurs de défense se multipliant. Le gardien international sauvait la mise à deux reprises, d’abord sur un tir à ras de terre de Capelle qu’il détournait du bout des doigts, ensuite sur une tête piquée signée Thomas à la réception d’un coup-franc (79e). Une bonne réaction en fin de rencontre tout de même avec une remise de la tête de Germain pour Ocampos qui caviardait l’offrande (85e). Et pour couronner son mauvais match, l’attaquant de l’OM se faisait exclure dans les arrêts de jeu pour une vilaine semelle sur le tibia de Thomas. Les deux équipes se séparaient finalement sur ce match nul assez logique.

Grégory Jouin @GregoryJouin