Amiens face à Nîmes
Victoire précieuse d'Amiens face à Nîmes (2-1) | PHOTOPQR/LE COURRIER PICARD/MAXPPP

Ligue 1 : Amiens respire mieux, Monaco et Reims ratent le coche

Publié le , modifié le

Amiens est le grand gagnant des matches du samedi soir de la 28e journée de Ligue 1. Parce que les Picards sont les seuls à s’être imposés (2-1 contre Nîmes). Parce qu’ils s’offrent un grand bol d‘air en bas du classement (16e avec 8 pts d’avance sur Caen, 18e). Dans les autres rencontres, Monaco - Bordeaux et Dijon – Reims, même match nul et même score 1-1. A 11 contre 10 presque 90 minutes, les Rémois ont laissé passer une belle occasion de se rapprocher du podium. Retour sur ces trois matches avec trois acteurs de la soirée.

Amiens – Nîmes : Serhou Guirassy la bonne pioche

Quand on tente un coup de poker, il vaut mieux avoir un as dans sa manche. En se faisant prêter Serhou Giurassy par Cologne cet hiver, Christophe Pelissier a trouvé la carte maîtresse qui va peut-être lui permettre de sauver Amiens. Samedi soir contre Nîmes, le Sénégalais était encore dans tous les bons coups. S’il a longtemps trouvé Bernardoni et la barre sur sa route, il a fini par débloquer le match en début de deuxième mi-temps sur un enchaînement contrôle poitrine – pivot – frappe tout en puissance (1-0, 49e). Nîmes aura beau égaliser par Alioui (1-1, 53e), les Picards étaient inarrêtables. C’est logiquement qu’ils reprenaient l’avantage par Pieters sur un excellent service de Konate (2-1, 63e). Giurassy terminait lui sur une mauvaise note : un tacle par derrière sur Bouanga et un carton rouge direct. Amiens, qui vient de prendre dix points en cinq matches, va devoir apprendre à vivre sans son joker. "Le seul point noir, c'est l'exclusion méritée de Serhou (Guirassy) qui va nous handicaper", a reconnu son entraîneur.

Monaco – Bordeaux : Falcao dans tous les coups

Radamel Falcao va se souvenir de sa 100e en Ligue 1 contre Bordeaux. Pour différentes raisons. La plus habituelle, c’est que le Colombien a fait trembler les filets sur une tête  (1-0, 49e). Il se voyait déjà offrir une belle victoire à l’ASM. Mais voilà, Falcao a aussi offert un penalty aux Girondins sur une main involontaire dans la surface. Le ballon avait été dévié et le Colombien n’a pu retirer son bras. "Sur le penalty, la main n'est pas volontaire mais c'est ainsi. Le ballon est dévié et Falcao ne veut pas faire main", regrette Jardim. Briand a lui transformé le penalty pour les Bordelais (1-1,65e). Falcao aurait pu devenir le héros total de la soirée après une superbe remise de la tête pour Vinicius mais le but a été refusé après intervention de la VAR pour un hors-jeu. C'est le premier point des Girondins sous la direction de Paulo Sousa.

Dijon - Reims : Allain bouchonne Reims

David Guion doit encore se demander comment ses joueurs n’ont pas gagné à Dijon qui restait sur cinq défaites de rang en Ligue 1. Surtout que les circonstances ont été favorables aux Rémois avec un carton rouge dès la 4e minute à l’encontre du Dijonnais Senou Coulibaly et un  but rapide de Zeneli qui suivait un ballon de Dia sur le poteau (9e). Mais le DFCO est revenu à hauteur grâce à un penalty (main dans la surface) de Sliti et Bobby Allain a fait le reste. Le portier de Dijon a sorti les arrêts qu’il fallait (24e, 54e, 87e) ou a bénéficié de la maladresse des attaquants rémois. "Nous avons eu une maîtrise totale du match: mes joueurs ont tiré vingt-cinq fois au but, a réagi Guion. Je crois que tous, hormis notre gardien, ont eu une occasion." Une forme de Baraka qui fait du bien aux hommes d’Antoine Kombouaré même s’il en faudra certainement plus pour se sauver. En attendant Rennes – Caen dimanche, Dijon remonte à la 18e place synonyme de barrage.