Robert Béric
Robert Béric a inscrit le but libérateur face à Saint-Etienne. | PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

Ligue 1 - 9e journée : Et Robert Beric débloqua le derby face à Lyon

Publié le , modifié le

Alors que le derby entre Saint-Etienne et Lyon se dirigeait vers un match nul et vierge sans saveur, Robert Beric est venu libérer l'ASSE en toute fin de match. Entré en jeu quelques instants auparavant, le buteur slovène a offert un précieux succès aux siens. Une revanche sur l'histoire après sa grosse blessure contractée face aux Lyonnais en 2015 ?

L’adage dit qu’un derby, ça ne se joue pas, ça se gagne. Dimanche 6 octobre, cela s’est vérifié du côté de Saint-Etienne. Opposé à Lyon dans un match ô combien important pour les deux formations, dans un contexte des plus électriques, l’ASSE a dû son salut à un homme : Robert Béric. Le Slovène s’est mué en « supersub », le remplaçant prolifique qui débloque la situation.

à voir aussi Ligue 1 : Beric enfonce Lyon et offre le derby aux Verts Ligue 1 : Beric enfonce Lyon et offre le derby aux Verts

La tête libératrice

Ce derby, il l’a vécu pendant 80 minutes depuis le bord de la pelouse. Pour la cinquième fois de la saison, l’attaquant débutait sur le banc, doublé cette fois par un gamin de 19 ans, Charles Abi, et Loïs Diony. Pour sa première sortie à la tête des Verts, Claude Puel avait fait des choix forts. Mais Saint-Etienne n’a jamais trouvé la solution dans un match cadenassé de toute part.

Si ce n’est lorsque Béric a placé un coup de casque imparable pour battre Anthony Lopes (90e). Entré en jeu à 10 minutes du terme, l’attaquant a pris la place d’un Albi entreprenant mais encore tendre. Esseulé sur le côté droit après le non-remplacement de Léo Dubois, sorti sur blessure, Ryad Boudebouz adresse un centre millimétré pour celui qui n’avait encore pas marqué cette saison. Beric s’efface facilement du marquage d’un Marcelo apathique et voit sa tête faire trembler les filets… et faire chavirer Geoffroy-Guichard, qui l’a ovationné à l’envi.

Son 5e derby

Une toute autre histoire avec le derby pour Beric, lui qui avait été victime d’une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit lors d’un match à Gerland, après une faute de Jordan Ferri. C’était son premier duel avec Lyon, en novembre 2015. Pour son cinquième, il fut décisif. Un but de poids alors que les Verts sont dans la tourmente. Bien que souvent sujet à de nombreuses discussions, le buteur s’est révélé une nouvelle fois précieux pour des Verts qui reprennent un peu de couleurs.

Maxime Gil gil_maxime_34