La joie des joueurs lyonnais victorieux 5-0 à Metz
La joie des joueurs lyonnais victorieux 5-0 à Metz. | JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Ligue 1 : Six journées haletantes entre la course à l'Europe et le maintien

Publié le , modifié le

A six journée de la fin du championnat de France de Ligue 1, le suspense dans la course à l'Europe, entre Marseille et Lyon pour la troisième place, et entre Rennes, Montpellier, Nice, Nantes et Saint-Etienne pour la cinquième place, est haletant. Dans le fin fond du classement, six équipes luttent difficilement pour se maintenir. Ce week-end, les formes du moment se sont confirmées, pour nous tenir en haleine vers une fin de saison palpitante.

Marseille chute du podium 

Bien malin celui qui peut donner le Top 5 de cette saison 2017/2018 de Ligue1, ainsi que les malheureux qui descendront en Ligue 2 à l'issue de la 38e journée. 

En concédant un triste match nul, contre Montpellier au Vélodrome hier soir (0-0), l'Olympique de Marseille a réalisé la plus mauvaise opération de la 32e journée. Sur le podium de la Ligue 1 depuis le mois de janvier, les hommes de Rudi Garcia ont chuté de la troisième marche pour la première fois. En s'imposant quelques heures plus tôt à Metz (5-0), l'Olympique Lyonnais a refait son retard sur l'OM, revenant à égalité, 63 points chacun, mais les Lyonnais disposent d'une meilleure différence de but.

Confronté aux absences de Rami, Rolando, Thauvin et Mandanda, Marseille subit une saison éprouvante. Dimanche soir, les phocéens ont disputé leur 52e matche de la saison, soit plus que n'importe quelle autre équipe du championnat. Et cette série pourrait encore s'agrandir.  Jeudi, les Marseillais tenteront de se qualifier en demi-finales de l'Europa League, contre Leipzig, ce qui pourrait ajouter deux nouveaux matches à leur calendrier, en cas de victoire.

"Maintenant, les matches vont compter double" Dimitri Payet

A six journées de la fin, les deux équipes vont donc se livrer un Olympico à distance avec un calendrier quasiment similaire en Ligue 1, car Troyes, Amiens et Nice, se présentent sur la route des deux équipes. Si le club de Jean-Michel Aulas à l'avantage de jouer à domicile à quatre reprises, cela n'est pas vraiment une chance pour l'OL qui performe hors de ses bases. Cette saison, Lyon a gagné 10 matches à l'extérieur, dont quatre succès sur le score de 5 à 0, contre Troyes, Nice, Saint-Etienne et Metz. Cependant, les Marseillais ne perdent pas espoir, "Maintenant, les matches vont compter double, confiait Dimitri Payet à l'issue du match contre Montpellier. On sait qu'à chaque faux pas on va être sanctionnés au classement. Ce n'est pas un coup au moral mais on perd deux points et on connaît l'importance des points à ce moment de la saison." Pour cela l'OM doit vite se ressaisir après seulement deux points pris sur ses trois dernières rencontres à domicile. 

Rennes solide 5e, Saint-Etienne ne s'arrête plus

Derrière, Rennes (5e, 47 points) reste solidement accroché à sa cinquième place. Réputés pour craquer dans la dernière ligne droite du championnat, les Bretons semblent cette fois tenir leur rang. Contre Nice (7e, 46 pts), aussi dans la course pour la cinquième place, le Stade Rennais a enchaîné un huitième match sans défaite (1-1). "Les joueurs le méritent, ils n'ont rien volé, déclarait Sabri Lamouchi en conférence de presse à ce sujet. On va défendre notre place le plus longtemps possible. Maintenant, ce n'est pas si simple notamment le prochaine match, contre Metz, dont je me méfie. Il est hors de question qu'on se relâche." Comme quoi à Rennes on ne vent pas la peau de l'ours avant de l'avoir tué, quand on connait le passé du club.

Et ils ont bien raison car leurs concurrents directs enchaînent eux aussi les bons résultats. Nice reste sur une seule défaite lors de ses sept derniers matches, et Montpellier (6e, 46 pts) accumule les matches nuls avec son  16e partage de points de la saison contre Marseille. A quatre points des Rennais, l'AS Saint-Etienne (9e, 43 pts) continue sa folle remontée au classement avec un 10e match sans défaite. Une série bien loin de celle du FC Nantes (8e, 44 pts) qui cale après une deuxième défaite de suite. Néanmoins, la situation devrait se décanter d'ici la 38e et dernière journée du championnat. Les Montpelliérains, rencontrent leurs quatre concurrents directs et pourraient décider du classement finale. 

Lille s'inquiète de plus en plus

Loin de la course à l'Europe, c'est une descente en Ligue 2 qui hante les esprits des six clubs à la lutte pour le maintien. Sur les cinq derniers matches, Caen, Strasbourg, Toulouse, Troyes, Lille et Metz ont pris au maximum, trois points sur quinze possibles. 

Christophe Galtier, après la défaite contre Bordeaux.

19e avec 28 points, Lille garde espoir tant que personne ne gagne. "J'ai encore espoir, il me semble que l'état d'esprit est mieux, que les joueurs s'encouragent, s'entraident, jouent pour l'équipe. Ca nous laisse de l'espoir ensuite par rapport aux concurrents directs qui sont devant, qui ne gagnent pas mais eux disent la même chose"  déclarait l’entraîneur lillois, Christophe Galtier, en conférence de presse après la défaite (2-1) contre Bordeaux. Pour se sauver Lille aura néanmoins les cartes en mains. Le club nordiste affrontera lors des deux dernières journées, Metz à domicile, puis Toulouse à l'extérieur. 

Très loin du leader parisien, qui peut célébrer son titre dès le week-end prochain en cas de victoire face à son dauphin Monaco, le suspense en Ligue 1 se trouve à tous les étages. La 32e journée nous l'a encore prouvé, et les six prochaines risquent de nous livrer encore bien des surprises.