Le Lyonnais Ferri entre les Lillois Mavuba et Soumaoro
Le milieu de terrain lyonnais Ferri pris en tenaille par Mavuba et Soumaoro | AFP - ROMAIN LAFABREGUE

Ligue 1 - 5e journée : Lyon n’y arrive toujours pas à Gerland

Publié le , modifié le

Troisième match à domicile cette saison et toujours pas de victoire pour l’Olympique lyonnais, tenu en échec à Gerland par Lille samedi pour le compte de la 5e journée de Ligue 1 (0-0). Peu inspirés et malchanceux, les Gones ont manqué l’occasion de revenir sur le PSG, accroché par Bordeaux vendredi (2-2), et restent à cinq points du leader. En attendant les autres rencontres du week-end, ils pointent actuellement au quatrième rang, alors que Lille entre dans la première moitié de tableau (10e).

Les Lyonnais le savent, il leur faudra vivre sans Nabil Fekir pendant les six prochains mois. Ils ont pu se rendre compte dès ce week-end à quel point leur accélérateur de particules leur manquera durant ce temps-là. Pour leur première depuis la blessure de l’international français avec les Bleus au Portugal, les hommes d’Hubert Fournier ont encore étalé leurs limites du moment. Erreurs techniques inhabituelles, manque de vitesse dans les enchaînements, Alexandre Lacazette encore à la recherche de sa meilleure forme physique : les mêmes causes ont provoqué les effets observés depuis le début de la saison.

Sur une pelouse détrempée et face à un bloc lillois hermétique, qui en est désormais à quatre matches consécutifs sans concéder le moindre but, l’OL a bien obtenu les occasions d’arracher la victoire sans la manière. Le vice-champion de France en titre s’est principalement montré dangereux sur coups de pied arrêtes, mais a manqué de réussite. L’équerre a repoussé un coup-franc direct de Mathieu Valbuena (40e) et le poteau une tête de Rafael, suite à un centre du meneur des Bleus (89e). Pierre angulaire de la série d’invincibilité lilloise, Vincent Enyeama s’est mis en évidence face à Corentin Tolisso (57e), Valbuena (85e) et Mapou Yanga-Mbiwa (90e+3).

Le revers de la médaille pour le LOSC, c’est que les minutions du secteur offensif se limitent à la portion congrue. Seuls Junior Tallo (15e) et Ibrahim Amadou (64e) ont fait passer un vrai frisson dans les travées de Gerland. Ces dernières attendent toujours de fêter un succès avec leurs joueurs. Les Lyonnais ne parviennent toujours pas à décoller, alors qu’ils débutent un enchaînement de sept matches en 23 jours. Tous ceux-là, et bien d’autres, se disputeront sans Fekir. Depuis la saison passée, l’OL n’a gagné aucun des cinq matches joués sans celui qui sera prochainement opéré du genou droit. Fournier va devoir vite y remédier. Et ce dès mercredi, dans un match à La Gantoise qui sera primordial en Ligue des champions.

Geoffrey Steines