Arnaud Souquet (MHSC)
Arnaud Souquet a donné la victoire à Montpellier, mardi, face à Lyon (1-0). | PASCAL GUYOT / AFP

Ligue 1 / 3e journée : Montpellier s'impose face à Lyon (1-0) et s'offre un premier succès cette saison

Publié le , modifié le

En match décalé de la 3e journée de Ligue 1, Montpellier s'est imposé à domicile face à Lyon (1-0) grâce à Arnaud Souquet. Réduits à dix, les Lyonnais tombent pour la première fois de la saison face à des Montpelliérains qui décrochent leur premier succès.

L'équipe de France avait eu droit à la demi-volée de Benjamin Pavard en quart de finale de la Coupe du monde face à l'Argentine, Montpellier a, de son côté, pu compter sur le pétard envoyé par Arnaud Souquet (42e) sous la barre d'un Anthony Lopes impuissant. Un coup d'éclat suffisant pour permettre au MHSC de s'imposer face à Lyon, mardi 27 août. Le premier succès de la saison des "Pailladins" (1-0).

Le match (1-0) : Montpellier en toute logique

Après s’être incliné à La Mosson contre Rennes, puis avoir concédé le nul à Bordeaux, Montpellier voulait lancer sa saison face à Lyon. Pas forcément l'adversaire idéal, alors que les Lyonnais ont démarré leur championnat tambours battants face à Monaco (0-3) et Angers (6-0).

Mais cela n’a pas empêché le MHSC de prendre le match à son compte, obligeant Lopes à la parade sur une reprise d’Andy Delort (15e). Les hommes de Michel Der Zakarian ont même obtenu un pénalty, concédé par Joachim Andersen sur Gaëtan Laborde. Mais Delort a expédié le ballon sur le poteau (37e). Plutôt dominateurs, les Héraultais sont récompensés avant la pause par le boulet de canon envoyé par Souquet dans la cage lyonnaise, profitant d’un mauvais dégagement d’un corner (42e).

L’OL aurait pu revenir au score si Jason Denayer n’avait pas vu sa tête finir au pied du poteau (61e). Une bien trop maigre opportunité alors que le MHSC s’est procuré deux nouvelles occasions d’aggraver le score en fin de match par Delort (84e) et Keagan Dolly (90e). Succès court mais précieux pour Montpellier, alors que Lyon marque le pas.

Le fait : Youssouf Koné craque

Un coup de coude puis un coup de tête. Si les deux gestes n’ont pas été des plus violents, ils ont contraint Mikael Lesage àsortir le carton rouge. C’est Youssouf Koné qui en a fait les frais. Le latéral gauche a craqué face à Andy Delort, peu après le retour des vestiaires (51e). Une expulsion qui n’a pas arrangé les affaires lyonnaises pour tenter de revenir au score…

Maxime Gil gil_maxime_34