Monaco - Nimes
Monaco et Nimes se sont séparés sur un match nul (2-2), lors de la 3e journée, dimanche 25 août. | VALERY HACHE / AFP

Ligue 1 : Mené 2-0, Nîmes arrache le nul à Monaco (2-2)

Publié le , modifié le

Alors qu'ils étaient en tête à 20 minutes de la fin du match, les Monégasques se sont fait rejoindre par une valeureuse équipe de Nîmes (2-2). Monaco peut regretter de partager les points après avoir inscrit ses premiers buts de la saison.

Le match : 2-2

Que ce soit pour Monaco ou pour Nîmes, l’objectif était simple à l’heure d’aborder la 3e journée de Ligue 1 : gagner, après deux revers initiaux, pour enfin lancer sa saison. Si le résultat n’avait pas, pour l’heure, une importance capitale, il ne fallait pas tarder du côté des deux formations pour débloquer le compteur au classement, elles qui trustaient jusqu’alors les deux dernières places.

Mais à l’issue du match, aucune n’est plus avancée que l’autre. L’ASM a longtemps cru tenir son premier succès de la saison, après avoir inscrit ses premiers buts de la saison (désormais, seul l’Olympique de Marseille n’a pas encore marqué). La première période a été plutôt enthousiasmante, elle qui a notamment vu Golovine, Onyekuru ainsi que Gelson Martins se montrer dangereux. De son côté, Islam Slimani  n'a pas traîné pour débloquer son compteur en Principauté (40e, 1-0), imité quelques instants plus tard par son nouveau compère en pointe, Wissam Ben Yedder (45+1e, 2-0).

Et puis, les hommes de Leonardo Jardim n’ont pas levé le pied, multipliant les assauts sur la cage d’un Paul Bernardoni malgré tout décisif tout au long du match. Des parades qui ont maintenu dans la partie un Nîmes Olympique qui n’a jamais abdiqué et qui a été récompensé en fin de match. C’est d’abord Romain Philippoteaux qui a trouvé la faille face à Benjamin Lecomte (70e, 2-1), puis Kevin Denkey est venu inscrire le but égalisateur, profitant d’une défense aux abois (82e, 2-2). Les Gardois auraient pu réaliser le coup parfait si Kamil Glik n’avait pas réalisé un sauvetage in-extremis devant Renaud Ripart (84e).

Au courage, Nîmes enregistre donc son premier point de la saison, tandis que Monaco peut se mordre les doigts d’avoir laissé filer la victoire. Le club de la Principauté est encore en rodage, malgré une bonne première entente entre Wissam Ben Yedder et Islam Slimani.

Le chiffre : 3

Si Monaco est enfin passé au vert, l’ASM voit rouge depuis le début de la saison. Trois matchs, trois expulsions. Après Cesc Fabregas contre Lyon et Ruben Aguilar à Metz, c’est Jemerson qui a laissé ses partenaires à dix pour la dernière demi-heure. Le défenseur, placé sur le flanc droit en début de rencontre, s’est rendu coupable d’un tacle un peu trop appuyé sur Romain Philippoteaux. Alors qu’il n’avait écopé que d’un carton jaune dans un premier temps, l’arbitrage vidéo a contraint Amaury Delerue à sortir la sanction ultime.

Maxime Gil gil_maxime_34