Lille se maintien en Ligue 1

Ligue 1 / 37e journée : Lille et Strasbourg décrochent le maintien, rien n'est fait pour la Ligue des champions

Publié le , modifié le

Cette 37e journée de Ligue 1 a tenu toutes ses promesses, au terme d'une fin de soirée totalement folle et à rebondissements. Grâce à sa victoire face à Dijon (2-1), Lille sauve sa peau et décroche son maintien, tout comme Strasbourg, tombeur de Lyon (3-2). Rien n'est fait pour les 19e et 18e places, tout comme pour la qualification directe en Ligue des champions. Tout ce qu'il faut savoir sur cette avant-dernière journée.

Au terme d’une saison aux multiples rebondissements, Lille a décroché son maintien en Ligue 1 ! Christophe Galtier a donc réussi son pari de faire jouer les Nordistes dans l’Elite la saison prochaine. Pourtant, l’affaire était mal embarquée face à Dijon lors que Chang-Hoon Kwon a ouvert la marque après 11 minutes de jeu. Mais sur sa pelouse de Pierre-Mauroy, le LOSC a su réagir. Alors, le job a été fait avant de retourner aux vestiaires. Le héros du soir s’appelle Lebo Mothiba. Le Sud-Africain de 22 ans a été l’auteur d’un doublé (18e, 45+1e) pour offrir une nouvelle saison en Ligue 1 aux Lillois.

Monaco n'abdique pas

Il en sera de même pour Strasbourg. Mais que ce fût dur pour les Alsaciens ! Après avoir ouvert le score grâce à Stéphane Bahoken (22e), les joueurs de Thierry Laurey se sont fait rejoindre, puis doubler au tableau d'affichage. La faute à un pénalty obtenu et converti par Nabil Fékir (50e), puis à une réalisation d'Houssem Ahouar dans le dernier quart d'heure (73e). Mais c'était sans compter sur un ultime coup-franc obtenu à l'entrée de la surface. concédé par Moukthar DiakhabyDimitri Lienard a alors tout donné dans sa frappe pour loger le ballon dans la lucarne d'un Mathieu Gorgelin impuissant (90+4e). En l'espace de quelques minutes, Lyon est passé d'une qualification presqu'assurée en Ligue des champions à une défaite qui relègue l'OL à la 3e place.

Car de son côté, Monaco a décroché dans les tous derniers instants un précieux succès dans la course à la qualification européenne. Face à Saint-Etienne, les Monégasques s'en sont remis à un pénalty de Fabinho (90+1e) pour battre des Stéphanois, toujours en vie grâce à un grand Stéphane Ruffier. Avec ces trois points, l'ASM reprend la 2e place du classement. Monaco, Lyon et Marseille se tiennent en 3 points...

Barrage non établi, Rennes en Europa League

3 points, c'est aussi l'écart entre Toulouse, pour l'heure barragiste, et Caen, premier non-relégable. A Bordeaux, les Toulousains ont sombré (4-2), bien qu'ils aient inscrit le premier but de la soirée par l'intermédiaire d'Issiaga Sylla (30e). Portés par un Martin Braithwaite (doublé 39e, 49e) et un Malcom (78e) de gala, les Girondins grimpent à la 7e place et peuvent encore espérer rattraper Nice pour une qualification en Europa League (2 pts de retard).

Des Niçois qui n'ont fait qu'une bouchée de Caen (4-1). Après 10 minutes de jeu, Mario Balotelli avait déjà porté le score à 2-0 (2e, 10e) et les protégés de Lucien Favre rentraient au vestiaire avec trois buts d'avance, Allan Saint-Maximin ayant alourdi la marque (36e). Jean-Michaël Séri (72e) a parachevé le succès des Aiglons, malgré une réduction du score de Christian Kouakou (76e).

Dans le pire des scenarii, les Caennais termineront barragistes. Ils ne peuvent plus être directement relégués en Ligue 2 après le match nul de Troyes à Montpellier (1-1). Sous la pluie, les Troyens avaient pourtant frappé les premiers grâce à Karim Azamoum (31e). Mais peu avant l'heure de jeu, le jeune montpellierain Nicolas Cozza (19 ans) égalisait d'une frappe limpide (58e). Les joueurs de l'Aube peuvent repartir avec des regrets de l'Hérault, Adama Niane ayant été trop court pour pousser un dernier ballon dans le but vide. Les joueurs de Jean-Louis Garcia peuvent encore espérer coiffer Toulouse sur le poteau et jouer un match de barrage.

Quatre jours après avoir remporté la finale de la Coupe de France, Paris s'est fait surprendre au Parc des Princes par Rennes. Un PSG démobilisé qui a fait le bonheur des Rennais. En effet, en s'imposant 0-2 face aux champions de France, les Bretons se qualifient pour la phase de groupe de l'Europa League. Une 5e place assurée grâce à un pénalty signé Benjamin Bourigeaud (52e), puis à Adrien Hunou qui a doublé la mise (71e).

Deux matches étaient sans enjeu ce soir : Nantes est allé s'imposer à Angers grâce à Lucas Lima (50e) et Kalifa Coulibaly (62e), tandis qu'Amiens a battu Metz 2-0 avec des buts d'Harisson Manzala (21e) et un contre-son-camp de Vahid Selimovic (86e).

Maxime Gil @gil_maxime_34