Ligue 1 - 35e journée : Guingamp loupe le coche contre Caen, Nîmes mate Reims

Publié le , modifié le

Auteur·e : Guillaume Gorgeu
Guingamp et Caen à la lutte lors de la 35e journée de Ligue 1
Guingamp et Caen à la lutte lors de la 35e journée de Ligue 1. | JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Guingamp n’a pas réussi à s’imposer contre Caen à domicile (0-0) dans le cadre de la 35e journée de Ligue 1. Avec ce résultat, les Bretons restent toujours lanterne rouge du championnat, à cinq points de leur adversaire du jour. Si les Guingampais ne sont pas encore relégués, ce résultat les met dans une position un peu plus délicate, à trois journées de la fin.

Les Guingampais sont restés muets

Ce n’est pas faute d’avoir eu la main mise sur le ballon : 64% de possession. Mais les hommes de Jocelyn Gourvennec ont fait face à une équipe caennaise très bien en place. Résultat, le match a été marqué par des séquences de jeu assez pauvres. La sortie de Marcus Thuram sur blessure (64e), l’attaquant phare des bretons, n’a pas cessé la domination de ses coéquipiers dans le camp normand jusqu’en fin de rencontre. Mais sans inspiration ces derniers n’ont pas su se créer les occasions nécessaires pour trouver la faille.

Ce résultat profite donc aux visiteurs qui conservent leur place de barragiste avec cinq points d’avance sur Guingamp, toujours dernier à cinq points. Rattraper ce retard avec un maximum de 9 points à prendre, semble une mission délicate pour les hommes de Jocelyn Gourvennec qui n’ont plus gagné depuis sept matches, le 16 mars contre Dijon (1-0), l’autre club à la lutte pour la place de barragiste. Les Bourguignons peuvent profiter de ce nul. En cas de victoire à Nantes, ce dimanche, les Dijonnais pourraient prendre la 18e place et replacer Caen en position de relégable. 

Nîmes réalise un festival à Reims

Les Nîmois ont régalé face aux Rémois. Les hommes de Bernard Blaquart n'avaient plus gagné à l'extérieur depuis le 10 février contre Nantes (4-2), c'est désormais chose faite. Et quand ils l'emportent loin de leur terre, ils font le spectacle. Ce soir, ils ont marqué leurs deux premiers buts à la suite de leurs deux premières frappes cadrées. Jordan Ferri a débloqué le compteur sur un centre de Téji Savanier (26e), puis peu avant la mi-temps Renaud Ripart a réalisé un numéro pour se déjouer de la défense et marquer le deuxième but (43e). Complètement absents de la rencontre, Reims a concédé un troisième but dès le retour des vestiaires. Denis Bouanga a été à la conclusion d'une succession de tirs nîmois repoussés (46e).

Au classement, les Crocodiles remontent à la 8e place, devant leurs adversaires du soir, grâce à la différence de buts. 

Bordeaux perd encore

Les matches se suivent et se ressemblent pour Bordeaux. Les Girondins ont enchaîné une quatrième défaite de suite, cette fois-ci contre Angers. Ce qui ne leurs était plus arrivé depuis décembre 2017. Stéphane Bahoken a été le buteur de la soirée (41e). Autre statistique qui fait mal pour Paulo Sousa : il totalise seulement 5 points avec Bordeaux après 7 rencontres (1 victoire,2 nuls,4 défaites), soit le pire début pour un entraîneur avec les Girondins depuis Pierre Phelipon en septembre 1972. Au classement, Bordeaux est 14e et tentera de se relancer contre Lille le weekend prochain, ce qui semble bien compliqué.