Robert Beric buteur heureux
L'avant-centre des Verts, Robert Beric, est en forme après avoir inscrit deux buts sur les trois derniers matches. | JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Ligue 1 (32e journée) - Saint-Etienne : En cas de victoire contre Bordeaux, les Verts peuvent rêver en grand

Publié le , modifié le

À l’occasion de la 32e journée de Ligue 1, Saint-Etienne a un grand coup à jouer. Les Verts reçoivent dans leur Chaudron les Girondins de Bordeaux (17h), invaincus depuis l’arrivée du nouvel entraîneur Paulo Sousa. En cas de victoire, l’ASSE reviendrait à trois points du podium et de son ennemi juré, l’Olympique Lyonnais.

Le « Peuple Vert » n’attend que ça. Cet après-midi, Geoffroy-Guichard sera quasiment plein dans le but de pousser les joueurs de l’AS Saint-Etienne vers une victoire ô combien importante contre les Girondins de Bordeaux. Il y a quinze jours, parler de podium était une véritable utopie dans le Forez, Sainté étant à dix points de l’OL. Ce dimanche, avant d’affronter leurs amis bordelais, les supporters stéphanois ont toutes les raisons de s’enflammer un peu plus qu’à l’accoutumée : avec six points de retard sur son grand rival, Saint-Etienne peut tout simplement se relancer dans la lutte pour la Ligue des champions. Un rêve inavoué pour une équipe qui n’a plus connu la plus belle des compétitions européennes depuis 38 ans.

M'Vila ne veut plus se poser de questions

Avec le retour de Youssef Aït-Bennasser dans le groupe, Jean-Louis Gasset pourra disposer de son équipe-type du moment si on exclut naturellement Kevin Monnet-Paquet et Gabriel Silva, tous les deux gravement blessés et out plusieurs mois. Devant près de 40 000 stéphanois chauds bouillants, il faudra donc remettre les mêmes ingrédients que lors des trois derniers matches (2-2, à Amiens ; 2-1 contre Nîmes ; 5-0 à Caen). Attention, en revanche, à ne pas louper le coche, comme à Amiens par exemple où ils ont failli payer cash leur « manque de constance » comme l’a très bien noté le technicien forezien en conférence de presse. D’ailleurs, le milieu des Verts, Yann M’Vila, en a parfaitement conscience : « Chaque match est difficile mais on ne doit pas se mettre de pression. Chaque fois qu’on a pensé au classement, on a tellement voulu bien faire qu’on a loupé notre match. C’est pour ça qu’il faut ne penser qu’à nous et se concentrer sur notre match. » Ensuite, seulement, les Stéphanois pourront faire quelques comptes.

Paulo Sousa, briseur de rêve ?

Car avant de penser à rattraper son ennemi juré, Sainté doit déjà faire face à des Bordelais revigorés. Invaincus depuis quatre matches, et excellents dans leur victoire sur l’OM (2-0) la semaine dernière, les Girondins ont parfaitement géré l’arrivée de Paulo Sousa. Depuis sa prise de fonction, Bordeaux n’a pas perdu et n’a pris qu’un seul petit but. « J’attends une confirmation de la mentalité affichée contre Marseille, affirmait Sousa en conférence d’avant-match, on veut construire cette culture de la gagne. » Les Verts sont donc bien prévenus. Si dans les tribunes les Magic Fans et les Ultra Marines proposeront une ambiance toujours aussi fraternelle, sur le gazon, les protégés de Sousa feront tout pour contrarier les plans de Saint-Etienne. Et même s’il faut briser les rêves de tout un peuple.