Florian Thauvin
Florian Thauvin | AFP

Ligue 1 – 32e journée : Marseille s'est fait peur, mais retrouve le goût de la victoire face à Nîmes

Publié le , modifié le

Après trois matches de rang sans victoire en Ligue 1, l’Olympique de Marseille a mis fin à sa spirale négative, en s’imposant face à Nîmes, samedi, lors de la 32e journée (2-1). Valère Germain a inscrit le premier but de la rencontre avant que Luis Gustavo – titulaire pour la première fois depuis deux mois – n’enfonce le clou. Téji Savanier a réduit le score sur penalty. Au classement, l’OM reprend provisoirement la quatrième place à l’ASSE, qui reçoit Bordeaux ce dimanche.

Marseille s’est fait peur, mais Marseille a appris de ses erreurs. Après avoir perdu deux points bêtement face à Angers il y a quinze jours (2-2), les Olympiens ont bien failli revivre le même scénario ce samedi, contre Nîmes. Devants au tableau d’affichage après des réalisations de Valère Germain et Luis Gustavo (72e, 73e), les hommes de Rudi Garcia ont concédé un penalty de Téji Savanier quelques minutes plus tard (82e), avant que l'arbitre n'annule un second penalty accordé aux Crocos, pour une faute contestable sur Bouna Sarr dans la surface.  Les Olympiens auraient donc pu se faire surprendre, mais s’imposent pour la première fois depuis plus d’un mois, et chipent la quatrième place à l’AS Saint-Etienne.

Les Olympiens ont mis plus d'une heure avant de faire la différence face à l'actuel 10e de Ligue 1, qui restait sur deux victoires en trois matches avant cette rencontre. Après une première alerte sur un but logiquement refusé à Florian Thauvin pour hors-jeu, les hommes de Bernard Blaquart ont craqué sur un corner de Dimitri Payet. Valère Germain a parfaitement repris au premier poteau pour ouvrir le score (1-0, 72e). Titulaire au milieu de terrain - une première depuis le 2 février - Luis Gustavo a doublé la mise une minute plus tard. Le Brésilien a frappé une première fois au but. Le ballon contré par Lybohy lui est revenu et l'ancien joueur de Wolfsburg a pu ajuster Bernardoni d'un lob subtile, légérement dévié (2-0, 73e). 

L'OM a (encore) failli tout gâcher

L'OM pensait tenir sa première victoire depuis trois matches, avant de se faire une énorme frayeur. Nîmes est d'abord revenu au score grâce à un penalty transformé par Teji Savanier (2-1, 82e), et a bien cru obetnir la balle d'égalisation dans le temps additionnel. Légérement fauché dans sa surface, Bouna Sarr s'est laissé tomber et a touché le ballon de la main. L'arbitre de la rencontre a dans un premier temps sifflé penalty pour les Crocos, jugeant que le défenseur marseillais avait simulé, avant de revenir sur sa décision. 

Le Vélodrome a poussé un ouf de soulagement. Mandanda a pu se dégager tranquillement, assuant les trois points de la victoire aux hommes de Rudi Garcia. Seule ombre au tableau après la rencontre, la sortie sur blessure de Mario Balotelli en première période. Touché une première fois entre le genou et la cuisse droite, "Super Mario" s'est fait soigner sur la touche entre les 11e et 13e minutes de jeu. Il a repris puis a dû céder sa place à Valère Germain (33e). Un coup dur pour celui qui a marqué sept buts en neuf matches depuis son arrivée à l'OM en janvier.