Ligue 1 (2e journée) : Jonas Omlin évite le naufrage montpelliérain à Rennes

Publié le , modifié le

Auteur·e : Vincent Daheron
Jonas Omlin
Jonas Omlin, le gardien de Montpellier. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le Stade Rennais a logiquement battu Montpellier au Roazhon Park (2-1) dans cette deuxième journée de Ligue 1. Très dominateurs dans le jeu, les Rennais ont buté sur un très bon Jonas Omlin pour sa première sous le maillot du MHSC. Mais un but contre son camp de Le Tallec (22e) et de Camavinga (77e) ont permis aux Rouge et Noir de prendre le meilleur sur Montpellier qui a réduit le score par Laborde en fin de match (90e+1).

Le Roazhon Park retrouvait cet après-midi la Ligue 1 avec les deux mêmes équipes que 174 jours plus tôt, avant l’interruption de la saison 2019-2020. Et si le Stade Rennais n’a pas gagné aussi facilement qu’au mois de mars (5-0), il a dominé avec autant de facilité l’équipe de Michel Der Zakarian qui s’est reposée sur Jonas Omlin pour éviter un nouveau naufrage en terre bretonne. Seuls un but contre son camp de Damien Le Tallec (22e) et une frappe à bout portant d’Eduardo Camavinga (77e) ont fait trembler ses filets. Gaëtan Laborde a réduit l’écart bien trop tard pour espérer arracher le nul (90e+1).

Première en Ligue 1 pour Jonas Omlin

Le gardien suisse, arrivé cet été du FC Bâle, jouait pourtant sa première rencontre officielle avec le MHSC puisque leur première journée de championnat contre l’Olympique Lyonnais a été reportée. C’est peu dire qu’Omlin a réussi sa première. En vain.

S’il n’a rien pu faire sur le but contre son camp de son défenseur Damien Le Tallec après un raid de Raphinha (22e). Il a ensuite écoeuré des Rennais ultra dominateurs dans le jeu mais en mal de finition. Les Rouge et Noir ont dû attendre le but du break de leur pépite Camavinga pour se mettre définitivement à l’abri. Montpellier venait pourtant de reprendre espoir, Martin Terrier (73e) rejoignant aux vestiaires Florian Mollet (43e), expulsé un peu plus tôt dans la rencontre.

Trois montants touchés par les Rennais

Les chiffres plaident en faveur de Jonas Omlin, pas aidé par sa défense. Sur les sept tirs cadrés du SRFC, il a réalisé pas moins de six arrêts. C’est Adrien Hunou qui a buté le plus souvent sur Jonas Omlin. En trois minutes, l’attaquant rennais - préféré à Mbaye Niang et Sehrou Guirassy au coup d’envoi - touchait le poteau (32e), les gants d’Omlin (33e) puis la barre après une énième déviation du gardien suisse (35e).

Les Rennais trouvaient de nouveau la barre sur un coup franc magnifiquement tiré de Raphinha très en forme aujourd’hui (61e). Entretemps Faitout Maouassa (50e) manquait de décrocher la lucarne mais quand ce n’était pas les montants, c’était Omlin qui repoussait les assauts rennais. 

à voir aussi Ligue 1, 2e journée : Revivez la victoire de Rennes contre Montpellier Ligue 1, 2e journée : Revivez la victoire de Rennes contre Montpellier

Omlin a véritablement été le dernier rempart du MHSC qui n’a pas vu le jour au Roazhon Park mais qui aurait pourtant pu repartir avec le point du nul si Laborde avait réduit l’écart un peu plus tôt. Mais pour cela, il aurait fallu quelques occasions franches que le Stade Rennais ne lui a pas offertes, l’absence d’Andy Delort n’ayant pas facilité les choses. Il faudra désormais attendre le 12 septembre, après la trêve internationale, pour voir Montpellier décrocher son premier point cette saison. Ce sera contre un autre club européen, l'OGC Nice. Rien d'évident.