Luiz Gustavo (Marseille) au duel avec Jeff Reine Adelaide (Angers)
Le Marseillais Luiz Gustavo ici à la lutte avec Jeff Reine Adelaide (Angers). | Christophe SIMON / AFP

Ligue 1 – 30e journée : Marseille concède le nul face à Angers malgré un doublé de Balotelli

Publié le , modifié le

Alors qu’il menait au score (2-0) après 16 minutes de jeu grâce à un doublé de Mario Balotelli, l’Olympique de Marseille a concédé le match nul face à Angers, samedi, lors de la 30e journée de Ligue 1. Les hommes de Rudi Garcia ont été rattrapés sur deux penaltys transformés par Mangani. Ce résultat permet aux Marseillais de conserver leur quatrième place au classement, mais les coéquipiers de Florian Thauvin s'exposent à un retour de l’AS Saint-Etienne, cinquième, qui recevra Nîmes lundi soir.

Mario Balotelli a encore frappé, mais l'OM n'a pas gagné. Portés par leur attaquant italien, les Olympiens avaient tous les ingrédients pour s'imposer face à Angers, samedi, lors du deuxième match de la 30e journée de Ligue 1, avant de tout gâcher. Auteur de ses 6 et 7e buts depuis son arrivée sur la Canebière en janvier dernier, Balotelli avait mis les hommes de Rudi Garcia sur orbite dès la 16e minute de jeu (2-0). Un break insuffisant, puisque l'OM s'est fait rejoindre en toute fin de match sur un penalty transformé par Thomas Mangani (2-2). Le milieu défensif du SCO avait réduit l'écart en fin de première mi-temps, déjà sur penalty. Avec ce match nul, les Marseillais restent quatrièmes de Ligue 1 (48 points), mais peuvent se faire doubler par l'AS Saint-Etienne (46 pts), qui recevra le Nîmes Olympique lundi soir. 

Défait sur la pelouse du Paris Saint-Germain (3-1) il y a deux semaines, Marseille avait l'occasion de se rattraper à domicile, samedi, face au 12e de Ligue 1. Une rencontre contre Angers qui devait permettre aux hommes de Rudi Garcia de mettre la pression sur l'ASSE, dans la course à l'Europe. Conscients de l'enjeu, Mario Balotelli a tout de suite fait parler la poudre, en ouvrant le score dès la quatrième minute de jeu après validation du VAR (1-0). L’attaquant Italien a parfaitement repris un centre côté gauche de Lucas Ocampos aux six mètres. Il a enchaîné contrôle poitrine et frappe pied droit pour inscrire son 6e but en Ligue 1 depuis son arrivée en provenance de l'OGC Nice à l'hiver. Une ouverture du score qui a également permis à l'ancien milanais d'entrer dans l'histoire du club, en devant le premier joueur de l'OM à marquer lors de ses cinq premiers matches à domicile depuis Josip Skoblar entre 1967 et 1969. 

En feu, Balotelli a doublé la mise quelques minutes plus tard sur une frappe puissante à ras de terre, après un une-deux avec Ocampos. (2-0, 16e). Dominateur, l'OM était alors bien loin de s'imaginer qu'il ne repartirait pas du Vélodrome avec les trois points de la victoire. C'était sans compter sur l'abnégation angevine, bien aidé par une histoire de penaltys. 

Une histoire de penaltys

Revenu dans le match après 30 premières minutes délicates, Angers s'est logiquement vu accorder un penalty pour une faute d'Amavi sur Traoré. Une fois de plus, c'est le VAR qui a permis à l'arbitre central de prendre la décision. Thomas Mangani a transformé et offert la réduction du score (2-1, 36e) aux hommes de Stéphane Moulin, qui ont alors commencé le siège de la cage de Yohann Pelé. Méconnaissables, les Angevins auraient même pu égaliser avant la mi-temps. Ils ont touché 11 ballons dans la surface adverse en première période, contre 11 pour l’OM. 

Les coéquipiers de Florian Thauvin se sont finalement faits punir en toute fin de match sur un nouveau penalty. Fauché par Adil Rami dans la surface, Cristian Lopez a offert l'égalisation à son coéquipier Thomas Mangani, qui a transformé facilement (2-2, 79e). Une fin de match catastrophique pour l'OM, qui a également perdu Bouna Sarr en fin de match. Le milieu olympien a reçu un deuxième carton jaune synonyme de rouge après une faute sur Romain Thomas. Les hommes de Rudi Garcia ont tout tenté pour arracher la victoire dans le temps additionnel, mais le SCO a tenu en défense. Marseille conserve sa 4e place au classement mais s'expose à un retour de l'ASSE dans la course à la Ligue Europa. Vainqueur de Rennes vendredi, Lyon semble déjà trop loin au classement pour espérer accrocher la C1.