Paris et Monaco partagent les points.
Paris et Monaco partagent les points. | FRANCK FIFE / AFP

Ligue 1 – 22e journée : Le PSG et Monaco se quittent sur un nul équitable (1-1)

Publié le , modifié le

Paris et Monaco se quittent sur un match nul, à la suite d’une rencontre haute en intensité et plaisante. Seulement les équipes au même niveau physiquement n’ont rien lâché et ne sont livrées une vraie partie d'échec. Edinson Cavani ouvre le score à la 81e suite à un penalty. Dans le temps additionnel, Bernardo Silva égalise à la 92e minute et vient effacer la faute de Djibril Sidibé. Mieux Monaco garde son avance de trois points sur Paris et est toujours premier de la Ligue 1.

Le Match : Une partie d'échec

La première période est un combat défensif avec deux blocs compacts, bien en place, se disputant l’espace du terrain. Les deux équipes se craignent. Le club de la capitale a de quoi être sur ses gardes. Monaco possède trois points d’avance au classement. Historiquement, c’est l’équipe qui lui a infligé le plus de défaites en Ligue 1 et Paris n’a d’ailleurs remporté que 20% de ses matches en championnat face à l’ASM (16/81). Pire, le PSG n’a plus battu son adversaire du soir à domicile depuis le 10 février 2007.

C’est donc une longue période d’observation à laquelle les spectateurs du Parc des Princes assistent entre les deux équipes. Si l’intensité est présente, elle ne se fait pas ressentir au niveau du spectacle. Il faut attendre la 42e minute pour voir la première grosse occasion du match. Lucas déclenche une superbe frappe, à 20 mètres, repoussée difficilement par Danijel Subasic qui se relève vite pour bien boucher son angle et repousser de la jambe une deuxième frappe d’Edinson Cavani.

Après l'observation, l'attaque

Au retour des vestiaires, les Monégasques sont remontés et bien décidés à surprendre les Parisiens. Lors de la première attaque (46e), Falcao déclenche une frappe dans la surface obligeant Kevin Trapp d’être à la parade. Deux minutes plus tard, le gardien parisien repousse à nouveau le danger suite à un tir flottant de Thomas Lemar. Auteur de trois interventions précieuses, Kevin Trapp se blesse à la cuisse gauche et doit laisser sa place à Alphonse Areola.

Harcelés en début de deuxième période, les Parisiens répliquent et reprennent les offensives. Elles mettent en évidence les qualités de jeu et technique du Belge Thomas Meunier, qui enchaîne les grands ponts pour offrir un centre dangereux à Angel Di Maria (69e). Il faut attendre la 81e minute pour que les efforts parisiens soient récompensés. Julian Draxler provoque une faute de la part de Djibril Sidibé dans la surface. Edinson Cavani ne rate pas son duel face à Subasic et inscrit son 21e but en ligue 1, cette saison.

Un coup dur pour Monaco ? Pas du tout. Les joueurs de Leonardo Jardim font preuve de leur habituelle ressource mentale cette saison en championnat et en Champions League. Dans le temps additionnel, Bernardo Silva remet les équipes à égalité et surtout place son équipe à nouveau devant Paris au classement de la Ligue 1.

En effet ce match nul a des allures de défaite pour le PSG. Les joueurs d'Unai Emery ont loupé l'occasion de revenir au classement à hauteur de Monaco et de Nice. Si rien n'est encore joué, les champions en titre devront donc attendre un faux pas de la part de leurs adversaires du soir.  Peut-être dès le week-end prochain. Le premier de Ligue 1 recevra son dauphin, pendant que Paris se déplacera à Dijon.

Le chiffre :

8. 

Cela fait huit rencontres que les Parisiens n'ont pas gagné contre Monaco à domicile. La dernière fois, c'était le 10 février 2007 (4-2).

45.

Des attaquants à l'abandon en première mi-temps comme nous le montre ce comparatif entre Edinson Cavani et Falcao.

L’anecdote :

L’anecdote de ce match est lors de la rentrée d’Alphonse Areola. Ce dernier doit remplacer Kevin Trapp. Mais le gardien remplaçant, pas prêt à jouer, a arrêté le jeu pendant quelques minutes, afin de pouvoir enfiler son maillot, mettre ses protèges tibias etc. Visiblement il ne s’attendait pas à ce revirement de situation.

Guillaume Gorgeu @g_gorgeu